Frankenstein ou le Prométhée moderne

couv32137355.jpg

Titre : Frankenstein ou le Prométhée moderne

Auteur : Mary Shelley

Éditions : GF Flammarion

Pages : 320

  • Résumé :

Victor Frankenstein ! C’est l’inventeur, le savant maudit ! A quinze ans, il est témoin d’un violent orage foudre, traînée de feu, destruction d’un chêne… Son destin est tracé. Après des années de labeur, il apprend à maîtriser les éléments ; l’alchimie est pour lui une seconde nature. Bientôt il détient le pouvoir de conférer la vie à la matière inerte. Nuit terrible qui voit la naissance de l’horrible créature faite d’un assemblage de cadavres ! L’oeuvre de Frankenstein. Un monstre ! Repoussant, inachevé mais doté, d’une force surhumaine et conscient de sa solitude. Echappé des ténèbres, il va, dans sa détresse, semer autour de lui crimes et désolation. D’esclave qu’il aurait dû être, il devient alors le maître, harcelant son créateur. Il lui faut une compagne semblable à lui… Pour Frankenstein, l’enfer est à venir…

  • Mon avis :

Quelle oeuvre ! Chère Mary Shelley, vous avez créé un monstre de la littérature ! J’attendais patiemment de découvrir la véritable histoire de Frankenstein, la source du mythe, qui a été revisitée tant de fois. 

Victor Frankenstein, suite à un orage terrifiant, se passionne pour les sciences et plus particulièrement pour l’alchimie. Après une découverte qui va changer à jamais sa vie et sa personnalité, il crée un monstre, un « démon », qui lui échappera et qui, par la suite, commettra divers crimes. Le dessein de Frankenstein sera de retrouver et tuer sa créature.

« Nous sommes des créatures informes, à demi réalisées, si quelqu’un de plus sage, de meilleur, de plus cher que nous-mêmes (semblable ami devrait exister) ne nous aide à parfaire notre faible et incomplète nature. »

Vous pardonnerez mon rappel qui ne sera certainement pas de trop, mais Frankenstein est le créateur et non la créature. Il raconte son histoire au capitaine Walton, qui l’a recueilli sur son bateau, et c’est ainsi que nous plongeons dans la plus sombre et triste des histoires écrites. Frankenstein va raconter son enfance, la raison de son intérêt profond pour les sciences, comment il en est venu à créer son monstre et comment celui-ci a ruiné sa vie. Mais je crois que le plus intéressant dans tout cela, est que nous avons également le point de vue et le récit de la créature elle-même.

Je déclare Victor Frankenstein comme étant l’un des personnages les plus intéressants de la littérature. Il est absolument fascinant, complet, incroyable, surprenant, et j’en passe. Je crois que ce que j’ai particulièrement aimé chez lui est sa passion, ou plutôt sa curiosité qui le pousse à toujours aller plus loin, bien que celle-ci ne soit pas totalement bénéfique. Mais le pire dans tout cela est que Victor est humain et que les regrets qu’il éprouve font réellement mal. L’autre personnage qui est tout aussi incroyable que Victor est bien évidemment sa créature, que j’ai plus considéré comme un humain qu’un monstre. La créature apprend, comprend, ressent et vit tel un humain. Son histoire est très certainement plus touchante que ne l’est celle de Victor.

J’ai été très surprise par l’écriture de Mary Shelley qui est certes poétique, mais qui est très simple et qui devient une réelle addiction au fil des pages. Le récit en lui-même est impressionnant, mais les descriptions des paysages semblent hors du temps. Après tout, elle traite de thèmes communs comme la solitude, la souffrance, la déception ou le mal-être, mais elle en parle d’une telle manière qu’on ne peut qu’être touché par ses mots.

« J’aurais voulu parfois dépouiller toute pensée et tout sentiment ; mais j’ai appris qu’il n’était qu’un seul moyen de vaincre la sensation de la douleur, à savoir trouver la mort, état que je craignais sans pourtant le comprendre. »

Cette oeuvre est absolument passionnante au point de dépasser les siècles. Frankenstein est un mythe, c’est certain, mais c’est surtout un homme en proie à de nombreuses souffrances qui ne vont pas le tuer, mais le rendre plus humain qu’il ne l’est. Il va de soi que je vous conseille cette lecture.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Frankenstein ou le Prométhée moderne »

  1. Ping : Bilan + Book Haul octobre 2016 | justinsunrise

  2. Ping : Bilan annuel 2016 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s