Quand souffle le vent du nord

Quand souffle le vent du nord

Titre : Quand souffle le vent du nord
Auteur : Daniel Glattauer
Éditions : Grasset
Pages : 348

* Résumé de la quatrième de couverture :

Un message anodin peut-il bouleverser votre vie ? Leo Leike reçoit par erreur un mail d’une inconnue, Emmi Rothner. Poliment, il le lui signale. Elle s’excuse et, peu à peu, un dialogue s’engage, une relation se noue. Au fil des mails, ils éprouvent l’un pour l’autre un intérêt grandissant.
Leo écrit : « Vous êtes comme une deuxième voix en moi qui m’accompagne au quotidien. »
Emmi admet : « Quand vous ne m’écrivez pas pendant trois jours, je ressens un manque. »
Emmi est mariée, Leo se remet à grand-peine d’un chagrin d’amour. De plus en plus attirés l’un par l’autre, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre…

* Mon avis :

On m’a conseillée ce livre, une fois, deux fois et au bout de la troisième j’ai décidé de me lancer dans cette romance contemporaine épistolaire qui dès les premiers échanges, promet d’être perturbante pendant environ 300 pages.

Au début il ne s’agissait que d’une simple erreur dans une adresse mail. Pourtant, les vies de Leo et d’Emmi vont radicalement changer. Ils ne se connaissent pas, ne comptent pas se rencontrer, mais ils vont échanger une dizaine, puis des centaines de mails pendant un an. C’est une correspondance tout à fait particulière qui nait entre eux puisqu’ils connaissent que très peu d’éléments l’un sur l’autre et qu’ils établissent la règle de ne pas se rencontrer. Une relation va naître, une relation dans laquelle on peut facilement s’identifier.

Emmi et Leo sont les deux seuls personnages du roman (ce qui n’est pas totalement vrai car on en retrouve un autre but well, ils sont les plus importants). Comme beaucoup de duo dans la littérature, ils sont différents l’un de l’autre mais en même temps, ils se complètent à merveille. J’ai eu un petit peu de mal avec Emmi qui a un fort caractère, elle est sûre d’elle-même et m’a d’ailleurs semblée plus âgée qu’elle ne le prétend surtout dans sa façon de s’exprimer qui dégage une profonde maturité. Quelque chose en elle m’a freinée et je pense qu’il s’agit de son honnêteté qui est un peu trop… franche. Quant à Leo, il est parfait. J’ai tout aimé en lui, son caractère, sa manière de s’exprimer et de penser, sa retenue vis-à-vis d’Emmi, tout tout tout !

L’ironie de ce livre est peut-être dans le fait qu’ils jouent au chat et à la souris. Ils se cherchent sans se trouver. L’un va prendre le dessus sur l’autre puis inversement. Leur relation est indéfinissable mais elle n’en reste pas moins belle. Je crois que le plus perturbant dans la lecture de ce livre est qu’on a l’impression de vivre leur relation en même temps qu’eux.

J’ai adoré l’écriture de l’auteur qui est simple sans l’être. Il nous mène en bateau dès le début dans une histoire qui semble trop évidente puisqu’on peut deviner certains passages ou échanges à l’avance ainsi que l’évolution de la relation. Puis vient la fin du roman. Je crois qu’il s’agit de la pire fin de livre que j’ai pu lire jusqu’à présent. Une véritable torture, je suis encore sous le choc tellement elle est évidente mais brutale. L’auteur manie les émotions de son lecteur pour créer de l’attente qui est encore plus insupportable que celle d’Emmi et de Leo lorsqu’ils attendent un mail de l’autre.

Dès le premier échange entre les deux protagonistes j’ai su que ce livre allait être un coup de cœur. L’histoire est bouleversante. On entre dans l’intimité de deux personnes que l’on découvre en même temps qu’elles se découvrent et c’est incroyablement beau. Je n’avais jamais lu un roman épistolaire comme celui-ci c’est certainement pourquoi je vous le recommande car il sort vraiment du genre. Je n’ai pas su exprimer tout ce que j’avais à dire sur ce livre, néanmoins il m’a marquée et je vais m’empresser de lire la suite.

* Ma note :
9/10

Publicités

7 réflexions au sujet de « Quand souffle le vent du nord »

  1. Ping : Bilan Décembre 2015 | justinsunrise

  2. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #45 | justinsunrise

    1. justinsunrise Auteur de l’article

      J’ai vu pour la suite, mais j’ai un peu peur d’être déçue étant donné que j’ai vraiment beaucoup aimé le premier. Je trouve un petit peu dommage que l’auteur ait décidé de poursuivre son histoire malgré cette horrible fin.

      Répondre
      1. Valentine Pumpkins

        Je ne saurais pas te dire avec précision, ça fait déjà longtemps que j’ai lu les deux tomes mais j’en garde tout de même un bon souvenir du second (un chouia moins que le premier). Peut-être pour plus tard ? 🙂 J’avais surtout aimé retrouver les personnages.

      2. justinsunrise Auteur de l’article

        Bon je pense quand même lire le deuxième car je me demande quand même comment l’histoire va se terminer. J’espère apprécier autant que le premier alors 🙂

  3. Ping : Bilan annuel 2015 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s