La Sélection, tome 4 : L’Héritière

L'Héritière

Titre : La Sélection, tome 4 : L’Héritière
Auteur : Kiera Cass
Éditions : Robert Laffont – Collection : R
Pages : 410

* Résumé de la quatrième de couverture :

Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illea doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.
A dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l’est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l’a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l’accompagne. Mais entre les raisons du cœur et la raison d’Etat, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l’avenir d’Illea…

* Mon avis :

Quelle joie j’ai ressenti quand j’ai découvert que Kiera Cass avait écrit la suite de La Sélection, saga que j’aime énormément et qui a été un gros coup de cœur. Cependant, je m’attendais à un one-shot et non pas à une nouvelle trilogie (ou duologie). Après avoir vu de nombreux avis plutôt négatifs sur cette suite, je me suis lancée à mon tour dans la lecture de ce livre avec une énorme attente pour cette nouvelle Sélection.

Dans ce quatrième tome, nous replongeons dans l’univers de la Sélection, un univers où avaient participé Maxon et America vingt ans auparavant, mais cette fois, il s’agit d’une Sélection destinée pour leur fille et pour l’avenir d’Illea. Même si tout ceci rendent heureux les parents, ce n’est pas du point de vue de l’héroïne, la Princesse Eadlyn, future Reine d’Illea. En effet, Eadlyn a un esprit plutôt libre et ne compte pas se marier pour le moment, puisqu’elle sait pertinemment qu’elle n’a besoin de personne pour gouverner son pays. S’ajoute la politique et l’éternel problème des castes car même si elles sont abolies, le peuple ne semble toujours pas satisfait et est prêt à se relever.

Je n’étais pas contre une nouvelle Sélection car j’aime beaucoup ce système de Sélection avec une compétition qui a un esprit assez « bon enfant ». Ce que j’ai surtout apprécié avec ce tome est le fait que l’on suive la Sélection sous un autre point de vue que la précédente. Ici nous suivons le ressenti et les angoisses d’Eadlyn qui doit se trouver un mari. Il est d’ailleurs assez étrange de ne pas avoir d’aperçu sur le ressenti des candidats.

Vient le point crucial de ma chronique : les personnages. Je comprends parfaitement pourquoi de nombreuses lectrices ont détesté à sa juste valeur la chère Princesse Eadlyn. Après avoir eu un Prince, Maxon, absolument adorable et une future Princesse, America, tout simplement génialissime dans la précédente Sélection, nous nous retrouvons avec une fille qui est tout le contraire de ses parents. Eadlyn est horrible. Elle est hautaine, sûre d’elle, prétentieuse, elle mérite des claques à chaque fois qu’elle ouvre la bouche. Bref, elle est absolument détestable. A côté d’elle se trouve son frère jumeau Ahren qui est un amour, j’ai adoré ce personnage et j’aurais aimé en savoir plus sur lui, tout comme les deux autres petits frères. Pour la plupart du temps les réactions d’Eadlyn sont inexpliquées et inexplicables. Elle sait qu’elle va être la Reine donc pour elle personne ne peut l’égaler et j’ai trouvé que c’était un peu dommage de faire un personnage aussi horrible alors qu’il est évident qu’elle va finir par être adorable à la fin de cette nouvelle duologie-trilogie. Mais, à travers ce personnage au fort caractère, se cache une petite fille qui a ses faiblesses comme tout le monde et j’espère qu’elles seront plus exploitées dans la suite. J’ai été un peu déçue de remarquer que Maxon et America, ou même Aspen, soient aussi effacés dans ce tome. J’ai eu l’impression de faire face à des personnages que je ne connaissais plus. Pour ce qui concerne les candidats, je n’arrive pas à faire un choix. J’aime beaucoup Hale, Kile, Henri et Erik et j’espère en savoir plus sur eux dans le prochain livre.

J’ai trouvé que dans ce livre la plume de l’auteur restait identique aux précédents tomes, même si j’ai eu l’impression qu’elle se lâchait pour certains passages. Ce qui est sûr, c’est que Kiera Cass sait happer son lecteur car il a été relativement difficile de lâcher le livre.

Ce fut un plaisir de retourner dans cet univers de la Sélection que j’ai tant aimé. Ce livre est à la hauteur de mes attentes, je n’imaginais pas mieux mais pire que ce que j’ai pu découvrir en tournant les pages. La fin du livre est prometteuse et ouvre un grand nombre de possibilités pour la suite de l’histoire. Eadlyn est certes horrible mais la possibilité de la voir devenir presque comme ses parents me réjouie d’avance. Un nouveau premier tome qui débute fort, un coup de cœur !

* Ma note :
9/10

Publicités

9 réflexions au sujet de « La Sélection, tome 4 : L’Héritière »

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #27 | justinsunrise

    1. justinsunrise Auteur de l’article

      Oui c’est vrai que de ce point de vue là, c’est mieux. Dans un sens je pense que c’était évident qu’elle soit comme ça sinon ça aurait été trop similaire à la Sélection précédente.

      Répondre
  2. Ping : Bilan Juin 2015 | justinsunrise

  3. Ping : Bilan annuel 2015 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s