Et c’est comme ça qu’on a décidé de tuer mon oncle

18 juillet 2019,

Et c’est comme ça qu’on a décidé de tuer mon oncle, Rohan O’Grady
Monsieur Toussaint Laventure – 299 pages

C’est les vacances et vous passez l’été sur une île paradisiaque. Vous êtes orphelin et l’héritier d’une très grande fortune. Votre oncle diabolique veut vous tuer pour mettre la main sur l’argent. Vous êtes malin et, grâce à une amie, vous trouvez la solution pour échapper à ses griffes meurtrières : essayer de le tuer en premier …

 

couv9248374.jpg

Difficile de résister face à ce bel objet qu’est ce roman. « L’histoire charmante de deux enfants ordinaires qui conspirent pour commettre un meurtre extraordinaire. » Ce livre ne pouvait être mieux résumé que par cette phrase et ne pouvait pas me donner plus envie de le découvrir. 

Barnaby passe ses vacances d’été sur une île dans l’espoir de fuir son oncle, seul membre de sa famille qui lui reste. Persuadé que ce dernier veut se débarrasser de lui, Barnaby, aidé de Christie, jeune fille qui séjourne aussi sur l’île, va tout faire pour tuer son oncle avant.

Premier roman des éditions Monsieur Toussaint Laventure, Et c’est comme ça qu’on a décidé de tuer mon oncle apparaît comme une petite comète dans la littérature ado. Barnaby et Christie ont du mal à cohabiter sur cette île très calme et un peu perdue. La vie des habitants va être bousculée et c’est sans compter sur les nombreuses chamailleries des enfants. Néanmoins, ils vont s’accorder sur une chose : tuer l’oncle de Barnaby qui semble en avoir après eux. L’intrigue monte en tension au fil des pages, entre l’assassinat prévu et une chasse au courra qui perturbe à son tour le quotidien de ce beau monde.

Nos deux protagonistes sont attachants. Leurs querelles incessantes alimentent une amitié naissante. On se prend d’affection pour les autres personnages qui sont eux aussi, prêts à tout pour que Christie et Barnady se sentent à leur aise. Seul l’oncle reste un parfait mystère. 

L’auteure nous livre une histoire étonnante et trépignante, racontée avec un humour grinçant et noir des plus plaisants ! 

Et c’est comme ça qu’on a décidé de tuer mon oncle en surprendra plus d’un. Ce roman, loin de ressembler comme je m’y attendais aux orphelins Baudelaire, est unique en son genre et apporte un vent de fraicheur à la littérature jeunesse. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s