Les Prières de sang

couv3951418.jpg

Les Prières de sang

Jean-Marc Dhainaut

Éditions Taurnada

218 pages

 

Résumé 

Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Depuis, ses murs semblent dissimuler un lourd secret solidement gardé par des âmes hostiles. Les parchemins ne mentent pas, ni ces cris que chacun peut entendre la nuit dans les sombres couloirs du monastère. Et dire que tout a commencé parce qu’une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n’avait pas perdu la mémoire…

 

Mon avis

J’ai découvert l’auteur et son protagoniste Alan Lambin dans La Maison bleu horizon, une lecture que j’avais beaucoup apprécié. Il me tardait de découvrir une nouvelle aventure de ce curieux personnage. De fait, je remercie Joël et les éditions Taurnada pour ce partenariat.

Contacté par une jeune femme en détresse, Alan Lambin, accompagné par son assistante Mina, vont aider Céline qui est victime d’étranges évènements paranormaux. Ces derniers semblent provenir d’une vieille armoire vendue par des moines. Une armoire, un parchemin, un monastère. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les objets semblent avoir un passé et de sombres secrets. 

L’action se déroule en 1986. Alan et Mina doivent aider Céline qui vit un véritable enfer depuis qu’elle a acheté une vieille armoire à des moines. C’est avec un grand étonnement que nos deux spécialistes du paranormal découvrent un authentique parchemin à l’intérieur. Celui-ci les guide dans un monastère. De suite, l’ambiance devient plus sombre et les âmes égarées s’agitent. Le choix du monastère est judicieux et se prête fort bien au surnaturel présent. Mais j’ai surtout été séduite par les Templiers qui prennent part à l’histoire. L’intrigue débute lentement, puis les questions et les révélations s’enchaînent pour ne laisser aucun répit au lecteur. 

Alan Lambin est un personnage toujours aussi intéressant, certainement pour sa constante évolution. Il se dévoile petit à petit et d’autres facettes de sa personnalité voient le jour, même s’il reste assez rationnel. J’aime beaucoup le duo qu’il forme avec son assistante Mina. Je l’ai d’ailleurs trouvée plus importante qu’Alan. Une puissante alchimie émane d’eux. Autre personnage qui a retenu mon attention, le frère Oscar. Plus complexe que les deux autres, il inspire la réticence, le doute. C’est un être dérangeant, au même titre que les divers fantômes présents. 

Comme dans son précédent roman, Jean-Marc Dhainaut ne se contente pas de narrer une simple histoire. Il prend soin d’introduire des éléments historiques qui font toute la richesse de l’enquête paranormale. S’attaquer aux Templiers est un défi de taille que l’auteur relève parfaitement. 

Un nouveau sans faute pour l’auteur qui signe un roman encore plus oppressant et addictif que le précédent. Vivement une prochaine aventure d’Alan Lambin ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s