J’ai toujours cette musique dans la tête

couv50925703.jpg

Titre : J’ai toujours cette musique dans la tête

Auteur : Agnès Martin-Lugand

Éditions de Noyelles

Pages : 361

 

  • Résumé de la quatrième de couverture :

Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s’aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un lien providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin.

Mais la vie, qui semblait devenir un rêve réveillé, va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ? 

 

  • Mon avis :

Agnès Martin-Lugand est l’une de mes révélations contemporaines, je ne peux donc pas passer à côté d’un de ses livres. J’ai toujours cette musique dans la tête n’échappe pas à la règle. Un récit à l’image de celui des autres romans de l’auteure : agréable et simple avec une légère profondeur dans le sujet évoqué.

Yanis et Véro forment, avec leurs trois enfants, une famille quasiment parfaite où rien ne semble  pouvoir nuire à leur bonheur. Mais l’illusion est de courte durée et les péripéties s’enchaînent. Yanis se met à mentir à Véra, celle-ci doit alors s’occuper seule des préoccupations quotidiennes et des enfants. L’unique lumière de cette morosité est la présence de Tristan, ami récent du couple qui s’immisce soudainement dans leur vie.

« On est toujours partis du principe que le jour où on arrête de se parler, c’est le début des emmerdes. »

C’est sous la forme d’une double narration que l’auteure raconte l’histoire de ce couple ; elle nous offre deux points de vues différents, avec une petite insistance sur celui de Yanis. Nous avons l’impression de plonger dans la parfaite histoire, une nouvelle ode à la vie signée Agnès Martin-Lugand. L’intrigue reprend les sujets phares que l’auteure a l’habitude de traiter : la famille, les relations humaines, la vie professionnel et les problèmes du quotidien. Le couple reste au coeur du roman, mais une question plane : est-il aussi solide qu’il n’y paraît ?

Étonnamment j’ai trouvé qu’il était plutôt difficile d’apprécier les deux protagonistes à leur juste valeur. Avec Yanis il est complexe de discerner le vrai du faux, quant à Véra j’ai surtout éprouvé de la peine à son égard et beaucoup de compassion. Elle a tout de même une force incroyable lui permettant de tenir face aux aléas de la vie. Toutefois, le couple en lui-même a une complicité incroyablement belle jusqu’à l’arrivée de Tristan qui est certainement le personnage le plus dérangeant. Il est incertain avec un comportement perturbant. Quelque peu détestable, il reste une parfaite énigme.

« Autrui joue toujours dans la vie de l’individu le rôle de modèle, d’un objet, d’un associé ou d’un adversaire. »

Freud

Il est toujours plaisant de lire un roman de cette auteure à la plume si douce, fluide et pleine de simplicité. Malgré une intrigue prometteuse et de légers étonnements qui m’ont traversée, je n’ai pas été totalement séduite par ce roman. Il manquait de vivacité, d’une fougue addictive.

Une belle histoire simple avec moins d’émotions que les précédents romans de l’auteure, mais cette dernière reste fidèle à elle-même et nous livre une délicate image de la vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s