Lux, tome 1 : Obsidienne

couv39333486.jpg

Titre : Lux, tome 1 : Obsidienne

Auteur : Jennifer L. Armentrout

Éditions : J’ai lu

Pages : 378

 

  • Résumé de la quatrième de couverture :

Quant Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! 

Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ? 

 

  • Mon avis : 

On ne présente plus la saga Lux qui a beaucoup fait parler d’elle à sa sortie, et encore aujourd’hui le phénomène persiste. Se faire un nom au milieu de toutes les sagas déjà existantes est un véritable défi qu’a brillamment relevé Jennifer L. Armentrout. J’ai attendu que tout le bruit autour de Lux s’estompe pour pouvoir, à mon tour, découvrir cet étonnant univers. 

Si Katy et sa mère déménagent dans une petite ville de Virginie-Occidentale, c’est pour repartir à zéro et se reconstruire une autre vie. Arrivée depuis peu, Katy fait la connaissance de Dee et Daemon Black, ses voisins. Alors qu’elle va de suite se lier d’amitié avec Dee, il sera plus complexe pour elle de sympathiser avec Daemon qui semble très distant. Cependant, Katy va vite se rendre compte que les étranges évènements qui se produisent sont liés à la famille Black.

Pendant une bonne partie du livre nous sommes comme Katy, c’est-à-dire que nous ne savons rien et qu’il est difficile de comprendre clairement le peu d’éléments que nous avons. Puis la vérité sur l’identité des Black éclate et c’est une énorme surprise ! Nous plongeons alors dans un univers fantastique hors du commun. La comparaison avec Twilight semble inévitable même s’il n’est pas question de vampires. Nous retrouvons quasiment la même trame narrative avec des personnages quelque peu similaires.

Il est aisé de se reconnaitre dans le personnage de Katy puisqu’elle est une grande lectrice qui partage ses lectures sur son blog. Aussi étonnant que cela puisse l’être, je ne l’ai pas trouvée agaçante. Après tout, elle n’est encore qu’une adolescente donc il y avait des risques. Son humour et sa franchise montrent une jeune fille intrépide loin d’être stupide. J’ai également beaucoup aimé le personnage de Dee, certainement parce qu’elle m’a fait penser à un petit lutin. Sa joie de vivre est un brin de fraicheur et l’amitié qu’elle partage avec Katy est touchante. Néanmoins, je reste un peu sur ma réserve concernant Daemon. C’est un peu dommage qu’il soit le cliché du bad boy, mais cela ne le rend pas désagréable pour autant, il est juste un peu trop énigmatique.

L’écriture de l’auteure est simple, elle emploie un langage parfois familier ce qui nous rapproche encore plus des personnages. Cependant, toute la richesse de ce livre se situe vraiment au cœur de l’intrigue et de l’univers présenté qui est travaillé comme il se doit. Jennifer L. Armentrout ne laisse rien de côté, elle détaille ce qui a besoin d’être détaillé et laisse un peu de suspense là où il en faut.

Je suis ravie d’avoir découvert cette saga maintenant et avec du recul parce que je ne pense pas avoir été aussi influencée que j’aurais probablement pu l’être à sa sortie. C’est un premier tome surprenant et hors du commun. J’ai hâte de lire la suite et de me replonger dans cet univers.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Lux, tome 1 : Obsidienne »

  1. Ping : Bilan février 2017 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s