L’Impasse

couv10551403-2.jpg

Titre : L’Impasse

Auteur : Estelle Tharreau

Éditions : Taurnada

Pages : 260

 

  • Résumé : 

Au cœur de Chanzy, ville minière en plein déclin, trois femmes, deux hommes et un enfant se partagent une cour baptisée « l’Impasse ». Tous ne survivront pas à la haine qui les lie. Revenu sur les lieux de son enfance, le policier David Bertal suivra, au fil des vengeances et des trahisons, le chemin qui le conduira à affronter les acteurs de son passé. Mais, entre doutes et remords, parviendra-t-il à déchirer le voile noir qui entoure la vie et les secrets de ceux qu’il a aimés autrefois ?

 

  • Mon avis : 

Le premier livre et thriller d’Estelle Tharreau, Orages, avait été, à mes yeux, une belle réussite avec une bonne intrigue. L’Impasse se révèle être encore mieux que son prédécesseur, avec une intrigue encore plus recherchée et qui retourne véritablement l’esprit. Il faut l’avouer, cette lecture est plus que perturbante. 

Tout semblait calme dans la petite ville de Chanzy jusqu’au jour où un meurtre à lieu dans « l’Impasse », la cour que partagent deux familles ayant peu d’affection l’une pour l’autre. David Bertal qui a autrefois habité Chanzy, revient pour enquêter sur le meurtre qui va inévitablement remuer les secrets du passé et les conflits entre les habitants de « l’Impasse ».

Roman séparé en cinq parties, un choix plutôt judicieux qui crée une certaine tension : est-ce que la partie actuelle peut-être encore plus stressante que la précédente ? Cette intrigue offre du fil à retordre. Il est vraiment difficile de savoir qui est le meurtrier lorsque tous les personnages semblent coupables. Ils donnent l’impression de tous se détester, et pourtant un secret les lie les uns aux autres. Il n’est jamais bon de retourner le passé et encore plus lorsqu’il s’agit de personnes que l’on connaît, mais c’est pourtant ce que va faire David.

Les personnages sont nombreux dans ce roman, mais j’ai trouvé que les liens qu’ils ont entre eux sont plutôt bien expliqués et exploités. Étant donné que je suspectais la plupart des personnages, il m’était difficile de pleinement les apprécier, outre David qui est vraiment intéressant. J’ai apprécié que l’on en apprenne sur sa vie aussi bien présente que passée et sur les liens qu’il entretenait avec les habitants de Chanzy. Mais le personnage le plus fascinant reste le petit Benjamin, ce petit garçon qui se trouve au cœur de l’intrigue, qui est muet et effrayant mais qui semble savoir beaucoup plus qu’il ne veut le montrer.

Bien que l’emprise des hommes reste dominante, j’ai apprécié voir la force dissimulée des femmes et surtout ce dont elles sont capables de faire. Le plus marquant est donc cette morale qui serait de ne pas se fier aux apparences et d’accepter tout le monde. L’écriture de l’auteure est toujours aussi intéressante, je l’ai même trouvée encore plus travaillée. Le suspens est plus que présent, il nous pousse à poursuivre notre lecture pour arriver à cette fin si renversante et surprenante.

Entre les deux romans d’Estelle Tharreau, j’ai cette impression de nette évolution qui est vraiment prometteuse pour la suite. C’est un roman que je vous conseille, peut-être encore plus qu’Orages, parce qu’il vaut le détour. Je remercie les éditions Taurnada pour cette belle découverte.

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’Impasse »

  1. Ping : Bilan février 2017 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s