Les Mots

16409092_10211766178021065_1402433031_o.jpg

Titre : Les Mots

Auteur : Jean-Paul Sartre

Éditions : Gallimard

Pages : 213

 

  • Résumé : 

J’ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres. Dans le bureau de mon grand-père, il y en avait partout; défense était de les faire épousseter sauf une fois l’an, avant la rentrée d’octobre. Je ne savais pas encore lire que, déjà, je les révérais, ces pierres levées : droites ou penchées, serrées comme des briques sur les rayons de la bibliothèque ou noblement espacées en allées de menhirs, je sentais que la prospérité de notre famille en dépendait…

  • Mon avis :

Après Huis clos et Les Mouches, je voulais continuer ma découverte de cet auteur que l’on m’a conseillé il y a plusieurs années. C’est vers Les Mots que je me suis tournée avec une grande appréhension, la peur d’être déçue ou de me trouver face à un livre trop complexe. Quelle erreur de ma part.

Ce roman se présente sous la forme d’une autobiographie dans laquelle Sartre raconte son enfance et l’origine de son rapport avec les mots, et plus particulièrement avec la lecture et l’écriture.

« Mais je me mens ; je feins d’être en péril pour accroître ma gloire : pas un instant les tentations ne furent vertigineuses ; je crains bien trop le scandale ; si je veux étonner, c’est par mes vertus. »

Le choix de découper son œuvre en deux parties : « Lire » et « Écrire » est judicieux puisque ce sont deux approches différentes mais qui restent liées à la littérature. Une entreprise quelque peu surprenante qui mêle  le passé, le présent et le futur imaginé par l’enfant mais qui sera vécu par l’homme. Bien que les éléments sur sa vie soient dispersés tout au long du roman sans qu’ils suivent une chronologie particulière, ils se révèlent tous être intéressants et parfois même inattendus.

J’ai beaucoup apprécié le jeune Sartre et la folie de son imaginaire. Parfois excessif dans ses propos, il n’en reste pas moins un personnage incroyable. Son extrême intelligence dès son plus jeune âge et son ambition démesurée sont fascinantes. Malgré une certaine prétention, il s’avère que le talent était déjà présent et c’est avec intimité que Sartre nous le dévoile.

«  J’avais trouvé ma religion : rien ne me parut plus important qu’un livre. »

Outre le personnage, j’ai été charmée  par les mots de Sartre lui-même. On retrouve bien évidemment une sensibilité, bien qu’ici elle apparaisse comme peu commune, mais c’est surtout le ton sarcastique que j’ai apprécié. Sartre semble donner vie aux mots. Tout semble plus réel à travers son écriture.

Une autobiographie singulière portant sur la création littéraire et sur une partie de la vie d’un grand auteur dont je ne savais que très peu de choses. Le plus étonnant reste la facilité d’accès à ce texte qui est considéré comme l’un de ses meilleurs. Les mots ont un impact prodigieux.

« J’ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres. »

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les Mots »

  1. AMBROISIE

    J’ai adoré ce livre bien que je ne m’en souvienne pas vraiment. C’est l’impact de ses mots justement qui offrent des sensations et une réflexion intense. Je pense que je le relirai car c’est un livre où on découvre toujours des choses à chaque relecture.

    Répondre
  2. Ping : Bilan janvier 2017 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s