Le Mystère Henri Pick

couv15895109.jpg

Titre : Le Mystère Henri Pick

Auteur : David Foenkinos

Éditions : Gallimard

Pages : 286

  • Résumé de la quatrième de couverture :

En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète ? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination ? Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs.

  • Mon avis :

En ma possession depuis sa sortie, j’attendais le bon moment pour le lire et semble-t-il que ce moment soit enfin arrivé.  Lire un Foenkinos est toujours une aventure unique, je me demande toujours si tel livre peut être meilleur que le précédent. Après Charlotte, je me suis dit qu’il ne pourrait pas faire aussi bien. 

« On s’habitue plus facilement que prévu à ce qui paraît insoutenable. »

Ce livre relate diverses histoires enchâssées, mais qui sont liées à la mystérieuse histoire d’Henri Pick, pizzaiolo décédé qui aurait laissé un livre, œuvre de sa vie, dans la « bibliothèque des livres refusés » alors que celui-ci semblait être totalement extérieur au milieu littéraire. Après avoir découvert ce livre, Delphine, jeune éditrice, décide de le publier. Le succès est immédiat, néanmoins le doute plane sur l’identité du véritable auteur de ce livre.

Une enquête littéraire sur un livre mystérieux mais plutôt bon, le tout mené au sein du milieu éditorial. N’est-ce pas magnifique ? Mon engouement restera toujours fort lorsqu’un livre parle de livres, je vous laisse donc imaginer ma stupeur en découvrant le sujet signé Foenkinos. Le mystère qui tourne autour de l’affaire Pick est grand et incroyable. Alors que d’apparence il est simple, puisque les éléments sont quelque peu explicites, il s’avère que tout ceci est une belle illusion. Autant le dire, la fin est terrible et remet toute la lecture en question. Le livre de Pick semble sceller le destin des personnages, être la source de tout. L’histoire de l’éditrice et de la famille Pick commençait fort bien, jusqu’à l’arrivée de Jean-Michel Rouche, journaliste et critique littéraire qui est persuadé que Pick n’est pas le véritable auteur. De nombreuses hypothèses sur l’identité de l’auteur s’offrent alors à nous.

« On pouvait composer un bonheur sur un fond parsemé de souffrances. »

Beaucoup de personnages, je me suis perdue à diverses reprises. Foenkinos a l’art de créer des personnages simples qui se rapprochent de ce que nous sommes en réalité. Peut-être est-ce pour cela qu’il est si facile de s’identifier à eux. Je me suis bien évidemment imaginée être Delphine, cette jeune et ambitieuse éditrice qui a la vie rêvée. Toutefois, j’ai trouvé Rouche plus attachant que tous les personnage réunis.

C’est certainement avec une légère prétention que je dis et pense avoir assimilé le style de Foenkinos, mais il arrive toujours à me surprendre par sa sincérité. Il y a quelque chose de juste et d’hypnotisant à travers cette histoire qui nous empêche de lâcher le livre. Je m’abstiens de mentionner les nombreuses références littéraires que l’on retrouve au fil des pages, mais il va de soi qu’elles sont absolument remarquables.

« Chacun peut adorer la lecture, à condition d’avoir en main le bon roman, celui qui vous plaira, qui vous parlera, et dont on ne pourra pas se défaire. »

Ce roman est une aventure de vie qui est pleinement humaine. C’est avec un apaisement certain que l’on referme ce livre qui est, comme d’habitude, un très bon roman de M. Foenkinos.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le Mystère Henri Pick »

  1. Ping : Bilan janvier 2017 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s