Le Rêve

14803073_10210756634383105_322659406_o.jpg

Titre : Le Rêve

Auteur : Émile Zola

Éditions : France Loisirs

Pages : 244

  • Résumé :

Angélique, enfant trouvée, s’enfuit de chez sa nourrice. Recueillie par un couple de brodeurs, elle grandit là comme dans un cloître, loin du monde, niant le mal. «Le mal… on n’a qu’à le vaincre, et l’on vit heureux», pensait-elle.

L’amour vient sous les traits d’un peintre, Félicien d’Haute coeur, fils d’un gentilhomme devenu évêque. L’idée du plus léger empêchement à leur mariage ne pouvait effleurer Angélique : « On s’adore, on se marie, et c’est très simple. » Mais l’évêque refuse son consentement. Angélique se meurt. Elle mourra même de bonheur en rendant l’âme dans les bras de Félicien.

  • Mon avis :

Seizième tome dans la fresque des Rougon-Macquart (plus que quatre…), Le Rêve est certainement le roman le plus léger de cette saga et peut-être même de toutes les oeuvres de Zola. 

C’est avec un titre plus qu’évocateur que nous plongeons dans l’histoire d’Angélique Rougon Saccard qui a été trouvée, devant la cathédrale de Beaumont, lorsqu’elle était enfant, par le bon couple que forment Hubert et Hubertine. Ils décident de l’adopter, de l’éduquer et de lui apprendre le métier de brodeuse. Elle reçoit une éducation principalement religieuse et se fascine pour le livre La Légende dorée, véritable graal à ses yeux qui va alimenter ses rêves et notamment celui du prince charmant.

« Je n’avais jamais souffert ainsi, l’unique douleur est de ne se croire pas aimé !… Je veux bien tout perdre, être un misérable, mourant de faim, tordu par la maladie. Mais je ne veux plus passer une journée, avec ce mal dévorant dans le coeur, de me dire que vous ne m’aimez pas… »

On ne pouvait tomber sur une intrigue plus simple que celle-ci, qui tire néanmoins sa richesse dans la religion et dans La Légende dorée. La religion qui a une part importante dans ce roman n’est pas dérangeante, comme c’était déjà le cas avec La Faute de l’abbé Mouret. L’aspect traité est plutôt intéressant surtout parce qu’il met en avant l’’autre thème évoqué, à savoir l’amour. Angélique attend son prince charmant qui va bien évidemment venir et s’appeler Félicien. L’amour est certes relativement cliché, mais il reflète très certainement ce qu’il y a de plus beau.

Le prénom d’Angélique en dit beaucoup sur elle, et il faut le dire : elle est niaise. Angélique est mignonne, bien gentille, toute naïve dans son petit monde merveilleux, mais j’ose penser que c’est cela qui la rend si attachante et que la vision qu’elle porte sur le monde réel est bien plus réfléchie que peut l’être celle des autres personnages. Félicien est un peu le double masculin d’Angélique. Il a vraiment le physique et la mentalité du fameux prince charmant sortant tout droit d’un conte de fées.

« Mieux que personne tu sais ce qu’il en coûte de céder à son coeur. »

Et c’est ici que tout le génie du Maître est révélé, parce que dans sa si grandiose fresque des Rougon-Macquart, où les ouvriers, le bas peuple ou encore les bourgeois sont célébrés, Zola glisse une histoire aussi simple et légère que celle d’un conte de fées. Le style est inchangé et similaire à celui présent dans les autres romans, mais ici, rien ne semble complexe, tout vient naturellement et est bien trop évident. Et il y a les mots, ces mots si communs qui prennent une toute autre tournure, et qui se dévoilent sous la plus belle des formes grâce à la plume du Maître.

Le Rêve n’est certainement pas l’un de mes romans préférés de Zola parce qu’il diffère beaucoup des autres, mais c’est justement cette différence qui le rend aussi extraordinaire.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le Rêve »

  1. Ping : Bilan + Book Haul octobre 2016 | justinsunrise

  2. Ping : Une page d’amour | justinsunrise

  3. Ping : Le rêve d’Emile Zola |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s