Half Bad, tome 2 : Nuit rouge

half-bad-2

Titre : Half Bad, tome 2 : Nuit rouge

Auteur : Sally Green

Éditions : Milan

Pages : 406

  • Résumé de la quatrième de couverture : 

Fuir, toujours fuir. Nathan n’a pas le choix.

Les sorciers blancs le pourchassent ; les sorciers noirs le haïssent ; la fille qu’il aime l’ai eut-être trahi.

Sans compter que le Don reçu de son père fait de lui une créature indomptable et sanguinaire.

La guerre des sorciers s’engage. Nathan doit choisir son camp.

Mais de tous ses ennemis, le plus redoutable pourrait bien être lui-même. 

  • Mon avis :

Plus d’une année sépare cette lecture à celle du premier tome que j’avais, à l’époque, beaucoup apprécié. Je reconnais ma faute, j’aurais certainement dû relire ce premier tome avant d’entamer celui-ci car j’ai mis du temps à me remémorer l’intrigue et les personnages. Après lecture, je ressors satisfaite mais quelque peu déçue. 

Nathan a reçu son Don, mais il doit maintenant apprendre à l’apprivoiser, à le maîtriser, ce qui ne sera pas simple car il reste avant tout la cible principale des Chasseurs. Il devient donc urgent pour lui de devoir choisir son camp, bien que son coeur oscille entre les sorciers blancs et les sorciers noirs.

Se replonger dans une intrigue comme celle de Half Bad est assez complexe du point de vue du nombre important de personnages qui sont séparés en trois camps distincts. Le temps de se souvenir de qui est gentil et qui est vilain, une bonne centaine de pages défilent sous nos yeux. Néanmoins, l’intrigue centrée sur Nathan reste très prenante et pesante. L’atmosphère en devient parfois dérangeante. J’ai eu l’impression de patauger dans ce deuxième tome. Bien que l’on apprend quelques informations sur les uns et sur les autres, je l’ai trouvé long avec un bon nombre de passages à vide (pour ne pas dire inutiles…).

Nathan est un personnage complexe car il est difficile à cerner, ce qui explique certainement pourquoi je l’apprécie autant. Son Don et sa forte personnalité font de lui un être marginal qui ne semble pas pouvoir trouver sa place dans ce monde dominé par la sorcellerie, outre peut-être à côté de son père, le grand et admirable Marcus, qui est toujours aussi incroyable. Il va de soi que j’ai trouvé Annalise très niaise avec des réactions aussi excessives que pathétiques. Quant aux nouveaux personnages, ils sont intéressants par leurs actes étonnants.

L’écriture de Sally Green est toujours aussi originale, ce qui laisse la place à une forme de suspens assez décalée. Mais j’ai tout de même été déçue par cette fin qui était inattendue au commencement de la lecture, mais bien plus qu’évidente quand on s’en approche. « Tout ça pour ça » est la première pensée qui m’est venue lorsque j’ai refermé ce livre.

Bien loin d’un premier tome quasiment excellent, Nuit rouge n’est pas comme je m’y attendais, mais le talent de l’auteure reste intact et j’ai hâte de lire le dernier tome de cette saga étonnante.

  • Ma note :

8/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « Half Bad, tome 2 : Nuit rouge »

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #64 | justinsunrise

  2. Ping : Bilan + Book Haul septembre 2016 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s