La Face cachée de Margo

La face cachée de Margo

Titre : La Face cachée de Margo

Auteur : John Green

Éditions : Gallimard – Scripto

Pages : 386

 

* Résumé de la quatrième de couverture :

Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l’entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu. Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s’en approche, plus Margo semble lui échapper…

 

* Mon avis :

Des livres de John Green, La Face cachée de Margo faisait partie de ceux que je n’avais pas encore lu. Après le phénomène Nos étoiles contraires, je me suis toujours dit qu’il serait difficile de trouver mieux, et je ne me suis pas trompée…

Depuis son enfance Quentin est amoureux de Margo Roth Spiegelman. Après quelques années à l’éviter, Margo vient une nuit dans la chambre de Quentin pour lui demander de l’aide pour se venger de quelques frasques d’adolescents. Le lendemain, Margo a disparu. Quentin va alors tout faire pour la retrouver, en suivant les indices qu’elle lui a laissé.

L’intrigue porte sur Quentin cherchant désespérément Margo qui est partie, comme elle l’a déjà fait, en laissant quelques indices. On se retrouve face à une quête qui prend également la forme d’une recherche de soi. En réalité, Quentin se demande qui est véritablement Margo, et quelles sont les raisons qui la poussent à fuir sans cesse. C’est par ce biais que John Green va évoquer les questions typiquement adolescentes sur le sens de la vie et c’est à ce moment, me semble-t-il, que tout a basculé. Tout commençait bien, la lecture devenait prenante, mais un bon nombre de pages étaient peut-être de trop pour ne pas dire inutiles. Et puis il y a cette fin, si brusque et pourtant si lente à arriver, où l’on se dit inévitablement « tout ça pour ça ! ». L’ennui a alors remplacé le peu d’intéressement que l’on pouvait avoir en débutant la lecture.

« Dans mon souvenir, ça ne finit jamais. On se regarde jusqu’à l’éternité. »

Les personnages sont variés ce qui est appréciable. Quentin est intéressant non pas pour sa volonté absurde à vouloir retrouver Margo, mais plutôt pour son caractère relativement calme face aux évènements. Il a une personnalité apaisante et reposante contrairement à celle de ses amis Ben et Radar, qui sont très certainement les deux personnages les plus réussis de ce roman. Quant à Margo, outre son goût prononcé pour Whitman et la musique qui la fait remonter quelque peu dans mon estime, je l’ai trouvé tout simplement hautaine, désagréable, et capricieuse. Ses réactions excessives font preuve d’une immaturité surprenante.

Malgré ce léger détail qui reste assez important, la plume de l’auteur est toujours aussi agréable. Il emploie l’humour avec soin tout en faisant preuve d’un certain sérieux. On retrouve de nombreuses références, notamment littéraires, qui renforcent un peu la richesse de ce roman.

 

Ce livre est certes bien construit, mais le personnage de Margo ne l’est pas, ou l’est peut-être un peu trop au point d’en devenir étouffant. Certaines pages laissent malheureusement place à l’ennui, alors que l’intrigue promettait d’être riche en rebondissements. Dommage…

 

* Ma note :

6.5/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « La Face cachée de Margo »

  1. Ping : Bilan + Book Haul estival 2016 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s