La Sélection, tome 5 : La Couronne

La couronne

Titre : La Sélection, tome 5 : La Couronne

Auteur : Kiera Cass

Éditions : Robert Laffont

Pages : 333

 

* Résumé de la quatrième de couverture :

Sa mère à l’article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l’amour et du pouvoir, détestée par une partie de l’opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants.

Devenir femme, épouse et reine en l’espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le cœur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l’écouter…

 

* Mon avis :

Il y a environ deux ans, je me suis lancée dans l’aventure de La Sélection en commençant cette saga, sans grande conviction, sans savoir réellement à quoi m’attendre et avec cette appréhension à l’idée de lire un livre de « princesse ». J’ai donc lu le premier tome, puis le deuxième pour continuer avec les deux tomes hors-série pour que, après plus de 2100 pages d’une saga incroyable, je referme ce dernier tome qui, comme les précédents, m’a fait rire, sourire, râler voire-même verser une petite larme, il faut l’avouer (côté princesse oblige !).

Ce dernier tome présente la toute dernière ligne droite de la Sélection d’Eadlyn qui doit se trouver au plus vite un prétendant et qui doit se préparer pour gouverner de son propre chef Illea. A côté de tout cela, la reine America est plus que souffrante, c’est pourquoi Maxon délaisse peu à peu son trône pour rester près d’elle.

Cette fin de Sélection s’est déroulée relativement vite ou alors cette impression vient du fait que j’ai lu le livre en un temps record. L’intrigue est toujours aussi bien ficelée puisqu’elle se centre avant tout sur l’état de santé d’America sans pour autant prendre le dessus sur la Sélection d’Eadlyn qui annonce son couronnement prochain. La savoir à la tête d’Illea semble tellement improbable que la décision qu’elle prend au sujet de ses prétendants ne m’a guère étonnée et se révèle être plus que surprenante.

Lors de ma chronique sur le tome précédent, j’avais scandé haut et fort à quel point Eadlyn était horrible, méprisante et détestable. Mais il faut croire que la Sélection a fait d’elle une nouvelle jeune femme, plus proche du caractère de ses parents que de celui de son grand-père. Elle fait preuve d’une force inconnue faisant d’elle la digne héritière de son père. Sa sagesse a également pris une forme nouvelle si bien que je ne me suis pas résolue à trouver une once de méchanceté en elle. En réalité, j’ai été ravie de voir cette Eadlyn là, ressemblant merveilleusement bien à sa chère mère America. Pour ce qui est du reste des personnages, la famille royale est toujours aussi exemplaire et fusionnelle. Les nouveaux personnages sont tous intéressants, bien que certains soient moins mis en avant que d’autres, et ce fut un plaisir de retrouver certains anciens personnages pendant quelques pages.

J’ai toujours pensé que Kiera Cass devait être elle-même une personne extraordinaire pour avoir pu écrire une saga telle que La Sélection. 2100 pages de paillettes, de projecteurs, de sentiments mielleux, mais 2100 pages de quelque chose de bien plus fort. La Sélection a regroupé un bon nombre de préjugés pour les réduire en miettes et donner un autre visage à ce que peut être une monarchie, une famille royale, une sorte de téléréalité. Je crois que ce que j’ai retenu de cette aventure, aussi incroyable qu’elle est, c’est qu’il ne faut pas se fier aux apparences, vraiment pas.

C’est avec le cœur un petit peu lourd que j’ai refermé ce livre et avec cette sensation d’une fin, une vraie et belle fin qui prend aux tripes mais qui donne le sourire, malgré tout, parce que c’est une bouffée de bonheur qui se dégage de cette saga et peut-être même d’apaisement. Merci Kiera Cass.

 

* Ma note :

9/10

Publicités

4 réflexions au sujet de « La Sélection, tome 5 : La Couronne »

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #60 | justinsunrise

  2. Ping : Bilan + Book Haul Juin 2016 | justinsunrise

  3. Ping : Bilan annuel 2016 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s