Les sorties du mois de juin

Comme chaque mois de nombreux livres sortent et comme chaque mois ils sont plusieurs à me faire envie. Voici ceux du mois de juin qui vont rejoindre ma wish-list :

♠  Le Coma des mortels de Maxime Chattam aux éditions Albin Michel : 1er juin

le-coma-des-mortels-766709-250-400.jpg

Qui est vraiment Pierre, ce petit employé de bureau malheureux qui a décidé de tout plaquer pour travailler au zoo de Vincennes ? Une chose est certaine, tous ceux qu’il côtoie meurent les uns après les autres…
Un roman étonnant et virtuose, qui raconte sur un ton décalé le parcours d’un garçon à part, aussi fascinant et singulier que certaines des rencontres qui vont changer sa vie. Rebondissements incessants, métamorphoses, humour noir… Un livre aussi captivant que dérangeant, en quête d’une vérité des personnages, qui se dérobe sans cesse.

♠  Monsieur Mozart se réveille d’Eva Baronsky aux éditions Le Livre de Poche : 1er juin

monsieur mozart.jpg

Un roman drôle et émouvant qui catapulte Mozart dans la cacophonie moderne.
Il se souvient de tout : il s’appelle Wolfgang Mozart et, hier soir encore, il était étendu sur son lit de mort. À son réveil, il ne trouve aucune explication à ce monde différent, étrange, où la lumière ne provient pas des bougies, où la musique se passe de la présence d’un orchestre, où les carrosses se déplacent sans chevaux… Est-il aux portes de l’Enfer ou dans l’antichambre du Ciel ? Toute cette absurdité ne peut avoir qu’une seule raison : il a la mission divine de terminer l’œuvre de sa vie, son Requiem.
Et le voici, anachronisme vivant déambulant dans les rues survoltées de la Vienne du début du XXIe siècle, où la musique est sa seule boussole. Tant de nouveaux compositeurs, tant de sonorités inédites !
Mais, plus le temps passe, plus il se demande ce qu’il adviendra de lui une fois son chef-d’œuvre terminé…

♠  L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir de Rosa Montero aux éditions Points : 2 juin

l-idee-ridicule-de-ne-plus-jamais-te-revoir-778767-250-400.jpg

Chargée d’écrire une préface pour l’extraordinaire journal que Marie Curie a tenu après la mort de Pierre Curie, Rosa Montero s’est vue prise dans un tourbillon de mots. Au fil de son récit du parcours extraordinaire et largement méconnu de cette femme hors normes, elle construit un livre à mi-chemin entre les souvenirs personnels et la mémoire collective, entre l’analyse de notre époque et l’évocation intime. Elle nous parle du dépassement de la douleur, de la perte de l’homme aimé qu’elle vient elle-même de vivre, du deuil, de la reconstruction de soi, des relations entre les hommes et les femmes, de la splendeur du sexe, de la bonne mort et de la belle vie, de la science et de l’ignorance, de la force salvatrice de la littérature et de la sagesse de ceux qui apprennent à jouir de l’existence avec plénitude et légèreté. Vivant, libre, original, ce texte étonnant, plein de souvenirs, d’anecdotes et d’amitiés nous plonge dans le plaisir primaire qu’apporte une bonne histoire. Un récit sincère, émouvant, captivant dès ses premières pages. Le lecteur sent, comme toujours avec la vraie littérature, qu’il a été écrit pour lui.

♠  La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin-Lugand aux éditions Pocket : 2 juin

la-vie-est-facile,-ne-t-inquiete-pas-779854-250-400.jpg

Rentrée d’Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux  » Gens heureux lisent et boivent du café « , son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille.
Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé.
Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

♠  Le Toutamoi d’Andrea Camilleri aux éditions Points : 16 juin

le-toutamoi-781138-250-400

Arianna, belle femme-enfant, est l’épouse de Giulio, qui est riche, plus âgé qu’elle, très amoureux et impuissant. Pour leur plus grande satisfaction à tous deux, il lui organise, sur une plage gérée par un mafieux, des rencontres avec des play-boys qu’elle choisit. Seule et impérative condition : chaque partenaire ne doit lui servir que deux fois. Mais un jour elle jette son dévolu sur Mario, un tout jeune homme qui s’éprend d’elle et exige de la revoir. La transgression du tabou va gripper la machine irrémédiablement et, tandis que nous découvrons le passé très étrange d’Arianna, la catastrophe approche. Quelque part entre Bret Easton Ellis et Simenon, sur un territoire bien éloigné des truculences siciliennes, Camilleri explore la zone grise des dérèglements mentaux dans la banalité de la vie et nous surprend une fois encore par l’étendue de son talent. Et confirme s’il en était besoin qu’il n’est pas seulement un grand écrivain de romans noirs, mais un grand écrivain tout court.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les sorties du mois de juin »

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #59 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s