Book Haul mars 2016

Je n’ai pas posté de Book Haul depuis le mois de décembre me semble-t-il, mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas acheté de livres, j’ai juste ralenti mon rythme d’achat jusqu’au mois de mars avec un total de dix-neuf livres achetés et un partenariat.

IMG_0858.JPG

Comme pour le mois précédent, j’ai été contactée par les éditions Taurnada pour un partenariat et au mois de mars il s’agissait du livre Orages d’Estelle Tharreau que j’ai reçu en format e-book. J’ai effectué cinq achats neufs en début du mois parmi lesquels se trouvent Feuilles d’herbe de Walt Whitman (merci Le Cercle des poètes disparus pour la découverte), Salammbô de Flaubert que je souhaitais depuis un petit moment, Les Souffrances du jeune Werther de Goethe, Demain j’aurai vingt ans d’Alain Mabanckou et L’Orange Mécanique d’Anthony Burgess que je suis assez pressée de lire.

Chaque année, depuis 4-5 ans, je vais à la grande braderie de Pâques qui se trouve dans un village du livre vers chez moi et comme chaque année je reviens les bras quelque peu chargés de livres. Je suis donc revenue avec Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes de Stieg Larsson, c’est-à-dire le premier tome de la saga Millénium que je comptais acquérir et lire depuis un bon moment, Jessie de Stephen King, titre que je ne connaissais pas. Ne connaissant que très peu les œuvres des dames de la littérature française, j’ai décidé de combler cette profonde lacune et je me suis tournée vers Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir, La Petite Fadette de George Sand et Hiroshima mon amour de Marguerite Duras. Après tout un semestre à avoir étudier la poésie, bien que je n’en sois pas fan, j’ai quand même acheté l’ouvrage contenant Poésies. Une saison en enfer. Illuminations de Rimbaud. Entre deux rayonnages, Molière et ses Femmes savantes me tendaient les bras donc je me suis laissée tenter. Étant faible, j’ai craqué pour certaines éditions, ce qui est le cas avec L’Amant de Marguerite Duras et Je m’en vais de Jean Echenoz que j’ai trouvé aux éditions de Minuit. Puis lorsque j’ai vu l’édition Gallimard du Potentiel érotique de ma femme de David Foenkinos, ainsi que Les Mots de Jean-Paul Sartre, je n’ai bien évidemment pas pu résister à cet appel trop fort. Histoire de pousser ma faiblesse à son paroxysme, j’ai succombé à Boris Vian avec Le Loup-garou et à Cromwell et Les Contemplations de Victor Hugo tout simplement parce que j’apprécie énormément ces deux auteurs.

C’est le moment où je conclus mon Book Haul en disant que je ne vais pas acheter de livres au cours du mois d’avril, mais cela est bien évidemment ironique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s