Le Visage de Satan

Le Visage de Satan

Titre : Le Visage de Satan
Auteur : Florent Marotta
Éditions : Taurnada
Pages : 384

* Résumé de la quatrième de couverture :

Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce. L’endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées. Puis un râle d’agonie s’étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre. L’homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher. Son visage n’était que souffrance, rictus d’agonie et d’abomination. « Faites que je meure », implora-t-il en silence.

* Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions Taurnada et plus particulièrement Joël, pour ce partenariat. Il faut savoir que le titre et la couverture en disent beaucoup sur l’intrigue en elle-même.

Cette dernière se déroule quelques jours avant le fameux 21 décembre 2012 et la soi-disant fin du monde. Pendant une dizaine de jours, Gino Paradio, détective privé, va se retrouver sur une enquête mêlant l’ésotérisme à diverses pratiques sataniques.

Il faut dire les choses telles qu’elles sont, ce livre est dur. L’intrigue policière est celle que l’on retrouve dans la plupart des romans policier. Néanmoins, l’aspect satanique est terrible. Certains passages, comme les viols ou les orgies, peuvent choquer, mais en étant pleinement pris dans l’enquête de Gino, elles peuvent également passer (presque) inaperçues.

Les personnages sont relativement nombreux, mais on retiendra surtout Gino, Morgane, Sibylle et Abraxas. Gino est un personnage paradoxal car une certaine simplicité se dégage chez cet ex-policier, mais il est torturé intérieurement, ce qui fait sa plus grande complexité. J’ai adoré Morgane, j’aurais voulu beaucoup plus de passages avec elle tellement son personnage, énigmatique au départ, laisse vite place à quelqu’un d’adorable et d’intéressant. Concernant Sibylle, je vais me contenter de dire qu’elle m’a, à de nombreuses reprises, fait penser à une mante religieuse, je vous laisse découvrir pourquoi… Et puis vient le grand méchant, Abraxas. Je vous assure que niveau monstruosité, l’auteur ne pouvait pas faire mieux. Ce personnage est à la fois fascinant et repoussant. Il fascine car son vécu est irrévocablement impressionnant et personne ne souhaiterait vivre cela, mais il n’en reste pas moins effrayant par ses actes qui font de lui un véritable monstre.

Une fois que nous sommes pleinement plongé dans l’univers décrit par l’auteur, ce livre devient vraiment addictif. Je tire mon chapeau pour tout ce qui touche le milieu satanique qui est très bien expliqué par l’auteur, surtout lorsqu’on ne connaît que peu de choses à ce sujet. Dans ce récit quelque peu terrifiant, l’auteur glisse des petites touches d’émotion là où il en faut sans surcharger le tout.

Si vous êtes de nature sensible, je ne vous conseille pas ce livre. Cependant pour les autres, foncez ! Vous allez plonger dans une enquête spectaculaire liée à un univers incroyable. C’est encore une bonne lecture des éditions Taurnada. Un livre à lire !

* Ma note :
8/10

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le Visage de Satan »

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #50 | justinsunrise

  2. Ping : Bilan Février 2016 | justinsunrise

  3. Ping : Yzé et le palimpseste | justinsunrise

  4. Ping : Le Meurtre d’O’Doul Bridge | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s