Chroniques de Zombieland, tome 1 : Alice au pays des Zombies

Alice au pays des zombies.jpg

Titre : Chroniques de Zombieland, tome 1 : Alice au pays des zombies
Auteur : Gena Showalter
Éditions : Mosaïc
Pages : 407

* Résumé de la quatrième de couverture :

Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde…
Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. contre les monstres… les Zombies.

* Mon avis :

Fervente admiratrice de la fameuse Alice de Lewis Carroll, je ne pouvais passer à côté de cette réécriture plus que moderne de ce conte mythique. Ayant une vision assez critique sur ce qui touche à l’univers de Carroll, c’est avec une certaine appréhension que j’ai commencé ma lecture qui m’a finalement totalement conquise.

Oubliez tout ce que vous pouvez savoir sur Alice au pays des Merveilles. Oubliez le Chapelier, le Lapin, la méchante reine. Le père d’Alice, ou plutôt Ali, ne cesse de la mettre en garde contre les monstres. Jusqu’au jour où le malheur qui devait arriver arriva. Les parents d’Ali et sa petite-sœur Emma, meurent à cause des zombies. C’est ainsi qu’Ali prend connaissance des zombies qui existent bel et bien. Sa vision du monde va instinctivement changer avec comme unique but : venger sa famille.

Bien que l’intrigue soit relativement longue à se mettre en place, on est vite plongé dans cet univers encore plus fou que celui de Carroll. Je ne m’attendais pas à trouver des descriptions aussi précises des zombies et des combats effectués. Gena Showalter a fait un travail assez impressionnant au niveau des descriptions qui ne sont en aucun cas de trop ou ennuyantes. L’intrigue est vraiment bien trouvée, il y a beaucoup de petits éléments qui ne paraissent pas importants au début, mais ils prennent vite une autre signification qui éclaire leur importance. L’auteur reprend bien évidemment certains éléments connus de l’histoire de Carroll je pense surtout au lapin qui a vraiment une symbolique importante. Autre élément flagrant : Alice qui est assez similaire à l’Alice que nous connaissons avec quelques exceptions.

Alice, so badass ! Certes elle est toujours naïve et incroyablement curieuse, mais diantre, qu’est-ce qu’elle géniale ! Elle a un caractère très fort, elle est courageuse, elle ne se laisse pas marcher dessus par les autres, elle est absolument parfaite comme héroïne, et c’est peu dire. J’ai beaucoup aimé le personnage de Kat, même si son côté petite fifille cliché est un peu déroutant, j’ai bien aimé retrouver une part un peu plus sombre la concernant. Il est évident que je ne peux pas ne pas parler de Cole qui est blbqrobjorbsriqrpggqenibniosr ! Niveau bad boy je ne pense pas qu’on peut faire mieux, mais le côté protecteur qui émane de lui le range plutôt du côté des nounours que des méchants.

J’ai été un peu bloquée lors de ma lecture au niveau de la langue. Je pense qu’il s’agit de la traduction car certains passages sont très bien écrits avec un bon niveau de langue mais d’autres font plutôt enfantins. On va se retrouver avec une belle description et puis d’un coup, les dialogues vont être assez simples et même parfois ridicules. Néanmoins, la plume de l’auteur reste intéressante. Comme je l’ai dit plus haut, j’ai beaucoup aimé ce qu’elle a fait de l’histoire originelle d’Alice pour la transformer en une histoire plus moderne.

Je ne peux que conseiller ce livre si vous aimez Alice au pays des Merveilles parce que Gena Showalter donne une autre vision de cette incroyable histoire. J’ai bien évidemment adoré ce premier tome et j’ai hâte de découvrir la suite en espérant retrouver encore plus d’éléments de l’œuvre de Carroll.

* Ma note :
9/10

Publicités

3 réflexions au sujet de « Chroniques de Zombieland, tome 1 : Alice au pays des Zombies »

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #43 | justinsunrise

  2. Ping : Bilan Décembre 2015 | justinsunrise

  3. Ping : Bilan annuel 2015 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s