Un bel âge pour mourir

Un bel âge pour mourir

Titre : Un bel âge pour mourir
Auteur : Barbara Abel
Éditions du Masque
Pages : 472

* Résumé de la quatrième de couverture :

A soixante et un ans, France reste une femme séduisante et entreprenante, aussi bien dans sa galerie d’art du Marais que dans son second mariage avec Paul. Jusqu’au jour où, obsédée par l’acquisition d’un nouveau tableau, elle assassine froidement son époux et révèle ainsi son vrai visage, celui d’une sorcière cruelle digne d’un conte de fées.
Sa belle-fille Marion, jeune mère célibataire, tombe brutalement sous l’emprise de cette mégère qui s’apprête à lui faire vivre une véritable descente aux enfers, la privant peu à peu de son toit, de son fils et de sa dignité… Mais la jeune femme est prête à tout, jusqu’à sacrifier son innocence, pour conjurer ce maléfice et écrire elle-même la fin de l’histoire.

* Mon avis :

C’est d’abord la couverture de ce livre qui m’a frappée à sa sortie : mystérieuse et perturbante, comme l’histoire se trouvant dedans. Après la lecture de la quatrième de couverture, l’allusion au conte de Blanche-Neige qui est mêlé à un thriller a fini par me séduire totalement.

Marion est la maman de Ludo, un petit garçon de 5 ans. Elle vit dans sa maison d’enfance et essaye de s’en sortir financièrement avec un métier admirable de couturière spécialisée dans les costumes d’époque. Marion n’a plus aucun contact avec son père jusqu’au jour où elle apprend sa mort par le biais de sa belle-mère inconnue : France. Suite à cette annonce, Marion va vivre un véritable enfer, similaire à celui de la chère Blanche-Neige.

Le début de l’intrigue se met difficilement en place et on fait face à de nombreuses descriptions parfois un peu longues. J’ai d’ailleurs été un peu déçue car durant une bonne grosse centaine de pages je ne voyais pas vraiment où se trouvaient les références à Blanche-Neige. Puis une fois la mise en place des éléments, tout s’enchaine aisément et c’est à ce moment précis que j’ai commencé à prendre plaisir à lire ce livre et à suivre l’histoire de Marion. Je ne sais pas si on peut parler de réécriture du conte car certes il y a des éléments largement inspirés de l’histoire originelle mais ce thriller se démarque fortement, certainement car on plonge dans un autre genre et style. Cependant, tous les petits clins d’œil faisant référence à Blanche-Neige sont ahurissants et vraiment bien placés.

Les personnages sortent tout droit d’un conte de fées : Marion est la gentillesse incarnée, la simplicité, la Blanche-Neige moderne. A côté d’elle se trouve France, véritable monstre que j’ai adoré détester car elle est la parfaite incarnation de cette méchante Reine que l’on connait tous. Entre elles, Ludo, petit garçon qui n’a rien demandé, qui se retrouve au milieu d’une querelle de grandes personnes. De ces trois personnages Marion est évidemment celui que j’ai préféré même s’il faut l’avouer, France est incroyablement folle.

Il s’agit de mon premier livre de cette auteure, mais je compte rectifier le tir. Barbara Abel m’a retournée l’esprit durant environ 400 pages. Je me suis sagement laissée berner par ses mots, j’ai eu peur comme Marion a eu peur. L’auteure a une plume simple mais terriblement efficace. Ce livre est une véritable torture pour l’esprit car en tant que lecteur on sait, on connait la vérité mais on se retrouve incapable de la transmettre face à ce qui se déroule sous nos yeux.

J’ai passé un très bon moment malgré un début un peu long, l’action arrive bien assez vite. Un très bon thriller et une « réécriture » moderne intéressante. Une très bonne lecture que je vous conseille !

* Ma note :
8/10

Publicités

3 réflexions au sujet de « Un bel âge pour mourir »

  1. Ping : Bilan Novembre 2015 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s