Les souvenirs

Les Souvenirs

Titre : Les Souvenirs
Auteur : David Foenkinos
Éditions : Folio
Pages : 290

* Résumé de la quatrième de couverture :

« – C’est pour quoi ? me demanda le caissier.
– Il y a huit ans, j’hésitais devant toutes les barres chocolatées. Je ne savais laquelle choisir. Et vous m’avez conseillé des Twix, parce qu’ils sont deux.
– Ah bon ? Il y a huit ans ? Je ne m’en souviens pas. Vous voulez quoi ? Un autre Twix ?
– Non. C’est juste que j’ai des problèmes en ce moment dans mon couple. Alors, je voulais avoir votre avis. Je me suis dit que vous deviez être aussi doué avec les femmes. »

* Mon avis :

Dès le début de ce livre j’ai su qu’il allait être un coup de cœur. C’est toujours avec grand plaisir que je découvre un livre de Foenkinos, auteur que j’affectionne particulièrement et je dois avouer que je n’attendais pas grand chose de celui-ci, mais j’ai été agréablement surprise.

Ce livre est d’une part une fiction et d’autre part une autobiographie car on retrouve un peu de Foenkinos à travers le personnage principal. Pendant 290 pages nous suivons la vie et l’évolution de ce personnage principal qui commence avec la mort de son grand-père, évènement assez tragique qui va le marquer à vie mais qui va également lui permettre de devenir ce qu’il est vraiment.

« Je voulais lui dire que je l’aimais, mais je n’y suis pas parvenu. J’y pense encore à ces mots, et à la pudeur qui m’a retenu dans l’inachèvement sentimental. Une pudeur ridicule en de telles circonstances. Une pudeur impardonnable et irrémédiable. J’ai si souvent été en retard sur les mots que j’aurais voulu lui dire. Je ne pourrai jamais faire marche arrière vers cette tendresse. Sauf peut-être avec l’écrit, maintenant. Je peux lui dire, là. »

J’ai beaucoup aimé ce personnage/narrateur qui est très naturel, qui ne se prend pas la tête. Comme beaucoup de jeunes personnes de son âge, il se pose énormément de questions que ça soit sur sa vie, son passé, son présent ou son avenir. Autre personnage que j’ai beaucoup aimé : la grand-mère. Elle m’a souvent fait penser à une petite fille qui découvre la vie, alors que finalement celle-ci se rapproche de la fin de sa vie.

L’histoire se base sur les souvenirs d’un peu tout le monde : aussi bien des membres de la famille du narrateur que d’acteurs/auteurs/chanteurs ou de simples personnages. Au début je me suis dit « D’accord c’est bien David, tu nous donnes des souvenirs de n’importe qui mais c’est quoi le rapport avec l’histoire ? », puis j’ai eu ma réponse au fil des pages car oui, ces souvenirs qui semblent inutiles ne le sont pas du tout, je crois même qu’on pourrait faire un recueil à part avec tous les souvenirs de ce livre.

« Chacun est libre de modifier ses souvenirs, surtout les rencontres amoureuses. »

Je crois que l’on peut distinguer deux parties dans ce livre : la première avec la grand-mère et la seconde qui se concentre plus sur la vie personnelle du narrateur. J’ai été étonnée car je pensais que ce livre ne relatait que la relation du narrateur avec sa grand-mère. La plume de Foenkinos est toujours la même : juste et touchante. Il tape là où ça fait mal, là où se trouve la vérité.

Même si certains passages peuvent être longs et peu utiles à l’histoire, je vous conseille ce livre qui a été un coup de cœur grâce à la plume de Foenkinos, à son histoire, aux souvenirs.

* Ma note :
9/10

Publicités

7 réflexions au sujet de « Les souvenirs »

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #32 | justinsunrise

  2. Ping : Bilan Septembre 2015 | justinsunrise

  3. Ping : Bilan annuel 2015 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s