L’Été où je suis devenue jolie, l’intégrale

L'été où je suis devenue jolie

Titre : L’Été où je suis devenue jolie (l’intégrale)
Auteur : Jenny Han
Éditions : Albin Michel – Collection : Wiz
Pages : 954

* Résumé de la quatrième de couverture :

Depuis qu’elle est enfant, Belly passe toutes ses vacances dans la maison au bord de la plage. Là, entre les bains de mer et les pichets de thé glacé, la vie est parfaite. Il y a Susannah et ses fils, Conrad l’ombrageux et Jeremiah si charmant… Belly, qui vient d’avoir seize ans, sent son cœur battre un peu plus vite, un peu plus fort pour l’un d’eux…

* Mon avis :

Il faut savoir que ce livre se trouve dans ma PAL depuis le mois de septembre, j’avais terriblement envie de le lire mais j’attendais le bon moment et avec l’été qui arrive (malgré la pluie) je me suis dit qu’il était grand temps que je me mette à lire ce livre. Après réflexion ma chronique va se diviser en trois partie, c’est-à-dire une partie pour chaque livre. Pour les deux derniers livres, il se peut que je spoile donc faites attention.

L’Été où je suis devenue jolie

Le livre commence avec Belly, son frère Steven et sa mère qui arrivent à Cousins Beach, dans la maison où ils passent toutes les vacances d’été depuis des années. Dans cette maison se trouve une autre famille qui est celle de Susannah, amie d’enfance de la mère de Belly, qui a eu un cancer. Susannah a deux fils, Conrad et Jeremiah. A partir de là, tout le monde a compris que l’on se trouve au centre d’un triangle amoureux.

J’ai beaucoup apprécié la forme que prenait le récit raconté par Belly au présent, mais elle revient de temps en temps sur le passé, quand elle passait ses vacances à Cousins Beach lorsqu’elle avait 11, 12 et 13 ans. Ces retours dans le passé permettent une meilleure compréhension de l’histoire ainsi que des personnages.

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé les personnages, surtout celui de Belly. Il est tellement rare quand j’apprécie un personnage principal féminin que j’en suis encore étonnée. Belly est une adolescente toute simple, qui ne se prend pas la tête. Elle découvre la vie, l’amour, les déceptions. Belly a un caractère si commun que je me suis identifiée à elle à plusieurs reprises. Second personnage que j’ai beaucoup apprécié : Susannah. Elle est une sorte de maman-copine adorable qui considère Belly comme sa fille, je l’ai trouvée très touchante. Viennent les deux garçons importants de l’histoire : Conrad et Jeremiah. Comme il est évident, l’un est sombre, ténébreux, ect.. et l’autre est son contraire, extrêmement joyeux, le bon copain que tout le monde aime. Conrad est mystérieux et a un côté protecteur sympathique mais j’ai trouvé certaines de ses réactions inexpliquées. Jeremiah est absolument adorable, il est le garçon parfait que l’on voudrait toutes avoir. Les deux personnages que je n’ai pas apprécié plus que cela sont Steven et Taylor. Steven, frère de Belly, n’est pas beaucoup développé, outre le côté du grand frère semi-protecteur. Quant à Taylor, meilleure amie d’enfance de Belly, est désagréable au possible.

Malgré une intrigue terriblement simple qui est vue et revue, j’ai pris du plaisir à lire l’histoire de Belly, à suivre son quotidien le cours d’un été. Jenny Han arrive a rendre son personnage (voire même ses personnages) vivant. Grâce à sa jolie plume, il est simple de s’identifier aux personnages, notamment à Belly et à partager ce qu’elle vit.

A mon plus grand étonnement j’ai beaucoup aimé ce premier tome qui est un coup de cœur, c’est une sacrée surprise car je pensais juste apprécier cette lecture. J’ai hâte de poursuivre avec le second tome que j’ai tout juste commencé.

L’Été où je t’ai retrouvé

Pour ce second tome je m’attendais à une histoire similaire au premier mais ce n’est pas le cas. Dans ce tome, [SPOILER] Susannah est décédée, de ce fait les vacances estivales dans la fameuse maison ne sont pas d’actualité, sauf que Conrad prend la fuite et Jeremiah et Belly partent à sa recherche pour arriver à Cousins Beach. Je me suis dit que l’intrigue était placée mais non, à tout ceci se rajoute l’envie soudaine du père des deux garçons qui est de vendre la maison. [/SPOILER]

C’est toujours Belly qui raconte l’histoire tout en revenant sur les évènements qui se sont déroulés au cours de l’année, mais certains passages sont racontés par Jeremiah. J’ai trouvé que c’était tout aussi intéressant de suivre les pensées et sentiments d’un autre personnage que Belly et surtout que pour le coup il s’agit de Jeremiah.

Après ma lecture, je conclus que j’aime toujours autant Belly, qui reste fidèle à elle-même, tout comme Jeremiah qui est toujours extrêmement adorable. Cependant, j’ai trouvé Conrad relativement détestable envers Belly. Je peux comprendre qu’il n’aille pas bien, mais la façon dont il parle à Belly est souvent horrible, même s’il est vrai qu’elle ne mâche pas non plus ses mots. Taylor est toujours aussi horrible (fidèle à elle-même également) et voir Belly lui tenir tête m’a fait beaucoup plaisir.

Pour ce qui est de l’intrigue je suis un tout petit peu plus déçue pour ce tome car elle n’est pas totalement concentrée sur la maison de Cousins Beach qui est, après tout, la base de l’histoire. Je m’attendais à ce que ce nouvel été soit similaire aux autres avec d’autres rebondissements mais ça n’a pas été le cas.

Néanmoins, j’ai pris toujours autant de plaisir à tourner les pages, je reste de plus en plus surprise et émerveillée à apprécier autant ce livre que je vous conseille tout comme le premier tome.

L’Été devant nous

Après avoir beaucoup aimé les deux premiers tomes je pensais adorer le dernier mais ce n’est pas le cas, j’ai plutôt été déçue par l’intrigue. Le tome deux était assez évident dans l’intrigue et dans le choix de Belly, mais dans celui-ci je me suis demandé tout au long de ma lecture : pourquoi ? Pourquoi Jenny Han a fait une intrigue comme celle-ci alors qu’il y avait beaucoup de possibilités pour une conclusion de trilogie.

Dans ce dernier opus, [SPOILER] Belly est à l’université, en couple et heureuse avec Jeremiah. Après une dispute, ils se réconcilient et Jeremiah la demande en mariage… Oui en mariage. Belly n’a que 18 ans et lui 19 ans mais il est nécessaire de prouver leur amour à tous blablabla. [/SPOILER]
Je pense que c’est avec ce morceau d’intrigue que l’auteure a un peu gâché la magie de cette trilogie si belle. La fin est évidente, je m’y attendais depuis le premier tome ça ne pouvait pas se terminer autrement. Mais ce que je reproche à ce livre et à l’auteure c’est bien l’intrigue de ce tome qui est inutile. Une nouvelle fois, l’intrigue ne se passe pas totalement à Cousins, une partie seulement (assez grosse certes), mais j’ai trouvé cette maison tellement symbolique que je m’attendais à ce que le dernier tome se passe entièrement là-bas.

J’ai adoré Belly tout au long des deux premiers livres mais dans celui-ci, elle m’a agacée. Surtout parce qu’elle ne sait clairement pas ce qu’elle fait, elle s’est emballée dans le seul but d’oublier son éternel amour et j’ai trouvé ça assez dommage. Quant à Jeremiah, il m’a aussi déçue par ses réactions, contrairement à Conrad que j’ai largement préféré dans ce tome. A croire que les rôles entre les deux frères se sont inversés. J’ai également préféré Taylor dans ce livre car on sent qu’elle a grandi, qu’elle n’est plus la petite enfant gâtée qu’elle était. Le personnage d’Anika sympathique et trop peu développé à mon goût. J’étais ravie de constater que Susannah était toujours évoquée, qu’elle avait toujours une part importante dans cette histoire.

J’ai toujours pris du plaisir à lire ce livre, surtout que dans ce dernier tome, ce n’est plus Jeremiah qui raconte une partie de l’histoire mais Conrad et c’est certainement pour cela que j’ai pu apprécier une autre facette de sa personnalité.

Pour conclure sur l’intégrale de cette œuvre, j’ai adoré, c’est un coup de cœur alors que je pensais simplement apprécier ce livre. Les personnages sont vrais et humains, il est donc facile de s’identifier à eux, surtout à Belly. Dans l’ensemble, j’ai aimé les personnages qui ont évolué au cours de l’histoire. Même si le dernier tome est loin d’être mon préféré, l’ensemble est vraiment bien. J’ai beaucoup aimé l’écriture de Jenny Han et la façon dont elle raconte les choses. J’ai envie de découvrir d’autres livres qu’elle a écrit et de ressentir les mêmes émotions que durant cette lecture. Je vous conseille cette trilogie.

* Ma note :
9/10

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’Été où je suis devenue jolie, l’intégrale »

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #27 | justinsunrise

  2. Ping : Bilan Juin 2015 | justinsunrise

  3. Ping : Bilan annuel 2015 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s