The Luxe, tome 1 : Rebelles

Rebelles

Titre : The Luxe, tome 1 : Rebelles
Auteur : Anna Godbersen
Éditions : Le Livre de poche
Pages : 453

* Résumé de la quatrième de couverture :

Des filles rebelles dans des robes sublimes font la fête jusqu’à l’aube. Des garçons irrésistibles aux sourires machiavéliques ont des intentions suspectes. Mensonges et secrets. Nous sommes à Manhattan… en 1899. Dans un monde d’ostentation et d’artifices, où l’apparence compte plus que tout, où le fait de briser les codes sociaux entraîne le risque de devenir un exclu, cinq adolescents rebelles mènent des vies dangereusement scandaleuses.

* Mon avis :

Ce livre me faisait très envie, l’histoire semblait très intéressante, je me devais donc de le posséder et de le lire par la suite. Je crois que j’ai attendu trop longtemps pour le lire, de ce fait je n’ai pas eu de coup de cœur comme je pensais en avoir un.

L’intrigue de ce livre semble évidente, tout parait tracé d’avance et pourtant j’ai été surprise par la fin, malgré quelques éléments prévisibles. Elizabeth Holland doit épouser Henry Schoonmaker, riche jeune homme convoité par toutes les jeunes ladies de Manhattan. C’est à partir de ce mariage arrangé que tout bascule : les cœurs se brisent, certains partent, d’autres persistent. Le début est un peu « fouillis » on ne sait pas qui est tel personnage, qui a fait quoi : tout arrive d’un coup qu’il est difficile d’en voir le bout. Puis l’intrigue se place et les choses s’éclaircissent. Je ne peux réellement rentrer dans les détails sur l’intrigue puisque ça pourrait se terminer en spoiler..Le roman en lui-même se lit vite et il est vrai que l’intrigue n’est pas forcément très recherchée.

Les personnages sont tous différents. Elizabeth, première de la famille Holland, incarne la perfection. Elle se plie aux désirs (/ordres) de sa mère, doit faire bonne figure devant les autres, être une vraie lady. Sa petite sœur, Diana est l’opposée de son ainée : intrépide, quelque peu insolente, elle veut quitter la haute société pour avoir une vie normale, quitte à être pauvre. J’ai d’ailleurs trouvé cela bien que la rebelle de la famille soit la deuxième et non la première, comme souvent. Penelope est détestable tout comme Lina, la femme de chambre d’Elizabeth. Quant aux garçons ils appartiennent à deux mondes différents. Will est cocher et Henry a tout ce qu’il veut en claquant des doigts, mais leur amour profond à l’égard de leur bien-aimée montre qu’ils sont prêts à tout pour être avec celle qu’ils aiment. Il est vrai que dans le fond ça ressemble quelque peu à Gossip Girl mais version XIXe siècle.

Ce fut une bonne lecture malgré un début un peu difficile puisque le livre commence en annonçant la mort du personnage central. Mais au fil des pages l’intrigue se pose et en refermant le livre je n’ai eu qu’une envie : savoir la suite.

* Ma note :
7/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « The Luxe, tome 1 : Rebelles »

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #6 | justinsunrise

  2. Ping : Bilan Novembre 2014 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s