L’Œuvre

L'oeuvre

Titre : L’Œuvre
Auteur : Zola
Éditions : Le Livre de poche
Pages : 527

* Résumé de la quatrième de couverture :

Dans aucun autre roman Zola n’a mis autant de lui-même que dans L’Œuvre. Zola, le critique d’art, ami de Cézanne, fervent défenseur de toute l’avant-garde qu’incarne Claude Lantier dans le roman. Zola, l’écrivain naturaliste, rêvant de donner son existence « à une œuvre où l’on tâcherait de mettre les choses, les bêtes, les hommes, l’arche immense ». Zola, l’homme enfin, et les souffrances quotidiennes de la création vues à travers l’insatisfaction et l’angoisse de déchoir d’un peintre génial et d’un romancier travailleur. L’Œuvre ou le roman de la passion de l’art au détriment de la vie et de l’amour.

* Mon avis :

Je n’ai jamais chroniqué un livre de Zola, de peur de faire fausse route face aux œuvres du Maître. En général, je trouve qu’il est plutôt difficile de donner un avis constructif sur un Classique, c’est pourquoi j’évite la plupart du temps de chroniquer les Classiques. Néanmoins, je ne pouvais passer à côté de ce roman bouleversant. Je me lance donc dans ma première chronique zolienne avec ce livre, dont la préface a été réalisée par un de mes professeurs (oui oui il fallait que je le dise hihi).

C’est avec ce quatorzième tome dans la fresque des Rougon-Macquart, que nous suivons l’histoire de Claude Lantier, fils de Gervaise (cf. L’Assommoir) qui veut se faire un nom dans le monte de la peinture, pour qui il voue une profonde passion. Claude est un personnage dur et brusque avec lui-même. Il cherche désespérément la perfection, il veut faire l’œuvre parfaite, celle qui va lui donner la gloire et la richesse. La clef à tout ceci est le Salon, il est l’image du graal des peintres, le lieu rêvé de tous les peintres, l’endroit que tout le monde veut atteindre. Cependant, l’ambition de Claude n’est qu’un éternel échec. Toutes ses toiles sont mal vues, il est sujet aux moqueries, il est profondément dénigré par le monde de la peinture, mais ce n’est pas pour autant qu’il baisse les bras. Ce combat de la recherche de la perfection, de la meilleure toile possible crée une profonde solitude et surtout sa propre destruction.

« Puis, les ténèbres ont coulé encore, encore : un vertige, un engouffrement, la terre roulée au néant du vide, la fin du monde ! »

Et dans cet univers peu joyeux il y a Christine, la première muse de Claude et Sandoz, l’ami fidèle. Christine apporte une certaine fraicheur tout au long du roman, voulant le bonheur de son mari avant le sien. La passion que Christine a pour Claude est tout aussi destructrice que la passion qu’il a pour la peinture. Quant à Sandoz, il est ce romancier, figure de Zola, fidèle et supportant son ami dans sa quête de la perfection jusqu’au dernier souffle de Claude.
L’esthétisme est très présent et pas uniquement au niveau des différentes descriptions des tableaux, mais aussi dans la plume de Zola qui met une grande richesse dans ses mots. La recherche du bonheur, le désespoir, la pitié et une éternelle admiration peuvent résumer ce roman.

« La science ne nous a pas encore donné, en cent ans, la certitude absolue, le bonheur parfait ? »

Je ne pensais pas que ce livre allait autant me plaire, pourtant, au fil des pages, j’ai ressenti une profonde compassion à l’égard de Claude. Ce personnage est humain, c’est un artiste incompris au destin tragique. Zola a, une nouvelle fois, fait quelque chose de grand, peut-être est-ce parce que Zola met beaucoup de lui dans ce roman ? Peut-être est-ce cela qui le rend vivant ? Je pense qu’on peut trouver tout un tas de raisons, mais la principale reste que l’Œuvre est une œuvre magistrale qui coupe le souffle.

« Nous ne sommes pas une fin, mais une transition, un commencement d’autre chose… »

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’Œuvre »

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #6 | justinsunrise

  2. Ping : Bilan Novembre 2014 | justinsunrise

  3. Ping : Bilan livresque 2014 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s