La Confusion des sentiments

La confusion des sentiments

Titre : La Confusion des sentiments
Auteur : Stefan Zweig
Éditions : Le Livre de poche
Pages : 124

* Résumé de la quatrième de couverture :

Au soir de sa vie, un vieux professeur se souvient de l’aventure qui, plus que les honneurs et la réussite de sa carrière, a marqué sa vie. A dix-neuf ans, il a été fasciné par la personnalité d’un de ses maîtres ; l’admiration et la recherche inconsciente d’un Père font alors naître en lui un sentiment mêlé d’idolâtrie, de soumission et d’un amour presque morbide.

* Mon avis :

Stefan Zweig, auteur que j’avais envie de lire depuis un moment, bien que j’ai lu Le Joueur d’échecs il y a quelques années. Ma joie a été profonde quand j’ai appris que je l’étudiais ce semestre. Je me suis donc lancée dans cette lecture en m’attendant à quelque chose de grand. Je ne me suis pas trompée.

Il n’est pas vraiment nécessaire que je détaille la plume de Zweig, elle est aussi grande que le nom de cet homme. Son style n’est pas complexe, mais tellement travaillé et tellement beau. Une profonde richesse se dégage de ces (quelques) pages.
Roland se souvient de l’époque où il avait 19 ans, quand il ne faisait rien de sa vie et puis, soudainement, tout a changé et la littérature est arrivée. La passion qu’il a pour son professeur se développe de suite. Je n’ai pas forcément trouvé cette relation extraordinaire, à mes yeux elle est terriblement malsaine et c’est ce qui rend le tout beau. Roland veut tout faire pour avoir ne serait ce qu’une toute petite part de reconnaissance de la part de son Maître. Il renie ses camarades de classe, ne dort plus, ne vit plus. J’ai vraiment été mal à l’aise en le lisant, les mots sont perturbants, la confusion des sentiments est enivrante. Même si la fin est prévisible elle reste touchante, la dernière phrase est d’ailleurs assez frappante et résume parfaitement le livre et la vie de Roland.

Il est vrai qu’en refermant le livre, une autre vision des relations humaines s’offrent à nous. Malgré cet amour malsain, cette passion entre la soumission et la recherche de la perfection, de la satisfaction ultime que l’on veut donner à la personne aimée, l’histoire est belle et éprouvante. Un classique que je vous conseille.

Publicités

3 réflexions au sujet de « La Confusion des sentiments »

  1. Ping : Bilan Octobre 2014 | justinsunrise

  2. Ping : C’est Lundi que lisez-vous ? #2 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s