Marina

Marina

Titre : Marina
Auteur : Carlos Ruiz Zafon
Éditions : Pocket Jeunesse
Pages : 332

* Résumé de la quatrième de couverture :

Solitaire, Oscar aime se promener après les cours dans les rues envoûtantes de Barcelone. Un jour, il rencontre la jolie et mystérieuse Marina. Liés par un amour de plus en plus fort, les adolescents n’ont peut de rien, pas même de suivre une femme au comportement bizarre… Qui est-elle et pourquoi se rend-elle sur une tombe gravée d’un papillon noir ? Lancés sur la piste d’une énigme qui hante la ville depuis trente ans, Oscar et Marina risquent de se perdre…
Une histoire captivante, d’amour et de suspense !

* Mon avis :

J’ai lu ce livre il y a trois ans, on me l’avait offert pour mon anniversaire. Je l’avais lu mais je n’avais pas pu apprécier ma lecture, je ne comprenais pas tout, c’était trop sombre pour moi, bref un désastre ! Je me suis toujours dit qu’il fallait que je le relise, surtout que beaucoup de monde apprécie l’auteur alors pourquoi pas moi ? J’ai donc donné une deuxième chance à ce livre dans le cadre du challenge Hallowctober de Fairy Neverland. Et qu’est-ce que j’ai bien fait de le relire !

Ce qui est assez ironique est l’évolution de ma vision : ce qui me déplaisait avant, a réussi à me plaire maintenant, je pense notamment à l’intrigue. L’Espagne dans les années soixante-dix, Barcelone, rien que pour cela je salue l’auteur. Certes il est espagnol, mais il aurait pu centrer son livre sur les États-Unis, mais non, il base l’histoire (comme la plupart ? Toutes ? (je ne sais plus trop)) sur l’Espagne. L’époque aussi est intéressante, le récit se passe dans notre passé, il est donc moins facile de se reconnaitre dans les personnages ou même dans la génération de cette époque. Toute l’intrigue est basée sur le mystère, la recherche, le côté sombre de cette étrange dame, de cette maison abandonnée, de ces pantins, de ces meurtres,… Les pantins ! Ils m’avaient beaucoup marqués à l’époque, ils me répugnaient assez alors qu’en refermant le livre j’ai plus ressenti de la fascination. Ils sont terriblement glauques et très très intrigants.

Cette fascination, je l’ai aussi ressentie à l’égard de German, ce personnage est certainement celui que je préfère dans ce roman. Il est simple, adorable et je ne sais pas trop, il a ce côté mystique incroyable. La façon dont il parle, les mots qu’ils emploient ont une tournure totalement différente en sortant de sa bouche. Marina, aaaah le personnage féminin… Je n’ai pas eu beaucoup de compassion pour elle ; elle reste le grand mystère du livre. J’aurais souhaité que son personnage soit plus détaillé, qu’on connaisse plus de choses sur elle, comme pour Oscar dont on a peu d’informations. Oscar est un personnage de roman assez banal, il a toutes les belles caractéristiques : la bonté, le côté protecteur, le côté sournois, ect… Tout comme avec Marina, je ne me suis pas attachée à ce personnage.

Venons-en à la plume de l’auteur : simple et efficace. Il sait apporter la touche de romance, amener le suspense quand on ne l’attend pas, la peur, l’étonnement. L’auteur joue en réalité beaucoup avec l’émotion de son lecteur, il veut surprendre, ce qui est le cas quand on ferme le livre. Je ne m’attendais pas à une fin comme celle-là, mais quand on y pense (ou repense) c’est beau comme fin, malgré tout.

Je suis ravie d’avoir relu ce livre, assez pour pouvoir le faire passer d’un avis horriblement négatif à positif : j’ai aimé ce livre. Du coup, je pense, un jour, quand ma chère PAL aura grandement diminué (donc jamais ?…..) lire un autre livre de cet auteur car son univers m’intrigue beaucoup et j’aime son côté sombre et très mystérieux. Je vous conseille ce livre, grandement !
Ah oui, j’ai oublié de parler de la note de l’auteur à la fin du livre qui m’a assez étonnée notamment par cette phrase : « Je considère que j’écris pour des gens qui aiment lire, et je ne demande jamais une photo d’identité pour vérifier leur âge, leur race ou leur sexe. » Je vous laisse méditer sur la beauté et l’intelligence de cette phrase qui veut dire beaucoup.

* Ma note :

7.5/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « Marina »

  1. Ping : Bilan Octobre 2014 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s