Un pur roman

un pur roman

Titre : Un pur roman
Auteur : Louis Lanher
Éditions : Au Diable Vauvert
Pages : 235

* Résumé :

Ça ne sert à rien de s’acharner à écrire des livres romantiques, jouer dans des pièces de théâtre d’auteur, composer des chansons à texte ciselées. si vous voulez connaître l’overdose de conquêtes amoureuses, mieux vaut passer une fois à la télé. Perdre la Star Academy, franchir le premier palier dans Gagnons des millions dans la bonne humeur ou embrasser un âne dans Sugar Baby Sugar… et PAN ! peu importe. Vous allez choper à mort dès le lendemain.

 

* Mon avis :

       J’ai trouvé ce livre dans une bouquinerie et j’ai de suite été attirée par la couverture ainsi que par le titre. (A vrai dire le titre m’a fait penser à Comme un roman de Daniel Pennac). Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en le commençant puisque je n’ai pas trouvé d’avis sur Internet et que peu de personnes le connaissent, je me suis donc lancée à l’aveuglette.

       Dès les premières pages l’auteur impose son style : direct, cru, simple, comique. Le premier chapitre est de suite accrocheur car il s’agit de la présentation du personnage principal : Virgil, 26 ans, ‘un créa’ qui se cherche encore. Virgil est hypnotisé par son ami Ben, il ne voit que par lui et arrive à vivre grâce à lui. Parlons de l’ami Ben : il est le stéréotype du fils à papa, bourré de fric et profitant de son statut. Well, ceci est magnifiquement bien expliqué dans un des chapitres.

       Pour ce qui est des chapitres, j’ai particulièrement apprécié le fait que chaque titre de chapitre comment pas « un pur » ou « une pure » – un clin d’œil direct au titre du livre toutes les 10 pages. Et oui, les chapitres sont relativement courts donc ils se lisent vite. Certains sont un peu barbants, d’autres sont très drôles. Vous n’allez pas être touché ni bouleversé en le lisant car ce n’est pas le but premier de ce livre. Ce livre nous montre un côté de la télévision que l’on zappe souvent, un côté fort de l’amitié et le mauvais côté du « f*ck the world everybody is a unicorn » (oui je sais.. c’est dur… je ne saisis pas moi-même le pourquoi du comment de cette phrase mais il fallait que je la place…).

       L’histoire en elle-même est banale, il n’y a rien de très palpitant si ce n’est la fin qui m’a beaucoup surprise. Je pensais que le livre se finirait sur quelque chose de très simple en mode « laylaylay this is the end ». Mais non, ça fait BAM et toute la lecture est remise en question. J’ai d’ailleurs mis plusieurs minutes à comprendre le comment du pourquoi, enfin je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir tout ça.

Un pur roman est effectivement un pur roman que je vous conseille, notamment pour l’humour noir de l’auteur et parce que ce livre fait PAN lorsque vous le refermez.

* Ma note :

       7.5/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un pur roman »

  1. Ping : Bilan lecture Septembre 2014 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s