Eleanor & Park

Eleanor&Park

Titre : Eleanor & Park
Auteur : Rainbow Rowell
Éditions: Pocket Jeunesse
Pages : 378

 

* Résumé de la quatrième de couverture :

1984. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

 

* Mon avis :

        Eleanor & Park ou le livre qui est là, à te regarder et à te dire « Coucou je vais venir te perturber pendant 378 pages, je vais te faire rire et pleurer, je vais te faire aimer et détester, pour faire simple je suis une bombe qui ne va pas te détruire, non, mais une bombe qui va te marquer. » Ma chronique pourrait clairement se résumer à cette phrase.

       Il s’agit du premier livre de Rainbow Rowell que je lis, bien que Fangirl et Attachement attendent patiemment leur tour dans ma PAL. J’ai longuement hésité sur quel livre de Rainbow Rowell j’allais lire en premier et puis la simplicité de la couverture d’Eleanor & Park m’a séduite ainsi que tous les avis positifs circulant sur la blogosphère.

       Je vais commencer par un petit point négatif qui m’a posé problème, comme ça, ça sera fait. J’ai trouvé que la fin est arrivée trop vite, subitement, sans nous laisser digérer les faits. Je ne m’attendais absolument pas à une fin comme celle-ci même si au fond de moi je trouvais que tout était trop beau.. Nous sommes donc face à des questions sans réponses en fermant ce livre.

       Eleanor & Park est un petit bijou à manier avec précaution. L’histoire en elle-même est banale, deux adolescents, une histoire d’amour, des rires, des larmes, ect… Malgré cette banalité Rainbow Rowell a ajouté cette petite chose qui fait qu’on ne peut que vouloir savoir la fin de cette histoire, de l’histoire d’Eleanor et de Park.

       Eleanor est belle et atypique. Elle n’est pas le stéréotype de la fille parfaite car clairement, elle n’est pas parfaite et c’est pour cela qu’on ne peut que l’aimer. Quant à Park, il est ce qu’il y a de plus adorable, j’ai été plus touchée par son personnage que par celui d’Eleanor. J’ai apprécié le fait d’avoir les points de vues des deux personnages, leur ressenti, leur vie. C’était en quelque sorte prévisible le fossé entre la vie de Park et la vie d’Eleanor, ils sont tellement différents que seuls les comics et la musique les rapprochent. J’ai été quelque peu agacée par les réactions excessives d’Eleanor au sujet de Tina, peut être que cela était en trop. J’ai beaucoup aimé la musique présente dans ce livre, ça m’a d’ailleurs rappelé Love Letters To The Dead au niveau de toutes les références musicales. Je ne m’intéresse pas plus que cela aux comics, mais le fait d’en citer quelques uns change car habituellement les auteurs citent des romans et non des comics.

       Ce livre est un petit coup de cœur puisque la fin n’est pas une fin à mes yeux et que j’attendais plus en refermant le livre. Néanmoins, Rainbow Rowell a fait une grande œuvre à partir d’une histoire plus que banale. Je peux même dire qu’elle a transformé la pierre en or (il fallait que je place une phrase comme celle-ci hem…).

 

* Ma note :
        9/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « Eleanor & Park »

  1. Ping : Bilan livresque 2014 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s