Love Letters To The Dead

Couverture Love Letters to the Dead

Titre : Love Letters To The Dead
Auteur : Ava Dellaira
Éditions : Hot Key Books
Pages : 323

* Résumé quatrième de couverture :

Au commencement, c’était un simple devoir. Ecrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour… Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est réellement passé, la nuit où May est décédée. Love Letters To The Dead est une lettre d’amour à la vie.

* Mon avis :

Love Letters To The Dead m’a été offert par ma maman pour mon anniversaire. Quelle joie en le découvrant lorsque j’ai ouvert le paquet cadeau. J’ai juste eu un moment de déception en voyant qu’il était en VO… Diantre, les seuls livres que j’ai lu en VO sont les trois premiers tomes de Harry Potter et encore, je les ai lu parce que je les connaissais en français.. J’ai donc vraiment eu peur pensant ne pas comprendre le livre. Mais quelle joie (again) quand je me suis rendue compte qu’en fait, je comprenais (presque) tout en le lisant ! Bref, merci Maman !

I think it’s like when you lose something so close to you, it’s like losing yourself.

Comment ne pas tomber amoureuse de ce livre lorsque les premiers mots sont « Dear Kurt Cobain » ? Kurt Cobain, Judy Garland, Elizabeth Bishop, River Phoenix, Amelia Earhart, Amy Winehouse, Janis Joplin, Jim Morrison, et j’en passe. Laurel leur écrit à tous des lettres car ils la comprennent, selon elle. Elle leur parle de ses problèmes quotidiens, de ce qu’elle vit tous les jours, mais surtout du profond manque qu’elle ressent depuis que sa sœur est morte. J’ai beaucoup apprécié le fait de découvrir l’histoire de Laurel par le biais de lettres adressées à des personnalités décédées. Cela permet également d’en savoir un peu plus sur ces personnalités en question.

The numbers on the board don’t mean a thing, because for the first time in forever, I have somewhere to go.

Les personnages sont attachants. J’ai eu un peu de mal avec Laurel et ses réactions excessives, comme lui fait comprendre Sky, même s’il est vrai que lorsque l’on vit ce que Laurel a pu vivre, nos réactions ne peuvent être qu’imprévisibles. Laurel est totalement brisée et vraiment seule. Elle n’a pas perdu sa sœur, mais son modèle, son pilier, une partie d’elle-même. Le trio qu’elle forme avec Hannah et Natalie est vraiment fort, une profonde amitié s’en dégage. Ce trio est renforcé par Kristen et Tristan. Ces derniers m’ont bien fait rire d’ailleurs. J’ai bien aimé Sky, son personnage est plein d’humilité. J’ai également bien aimé le père de Laurel, je ne sais comment l’expliquer, il m’a touchée.

Being a rock star is the intersection of who you are and who you want to be.

Ce livre est grand, l’histoire est grande et c’est grâce au talent d’Ava Dellaira. Son écriture est fluide, ni trop simple ni trop complexe. Et c’est une idée de génie ce roman épistolaire.
Je dois évidemment trouver un point négatif, rien n’est parfait.. Donc le (seul) point négatif de ce livre serait le comportement de Laurel envers sa sœur, ou plutôt envers l’envie de ressembler à sa sœur, d’être son portrait craché car pour elle, May était parfaite. J’ai trouvé cela assez perturbant, elle porte les vêtements de sa sœur, elle se met à aimer ce que sa sœur aimait, elle ne fait pas en sorte de lui ressembler, elle la copie, limite, pour devenir une seconde May. J’ai donc trouvé cet aspect un peu exagéré voire étouffant.

We are eich weird in a different way, but together, that’s actually normal.

Alors oui, ce livre est un roman jeunesse bien que je pense qu’il devrait se lire à partir de 15-16 ans. Je n’ai pas seulement eu un coup de cœur pour la couverture qui est absolument magnifique, mais j’ai aussi eu un coup de cœur pour l’histoire de Laurel et de sa sœur May. Pour ce manque que Laurel exprime dans ses lettres, pour tout l’amour qui se dégage de la plume d’Ava Dellaira. Je vous le conseille vivement !

The world seems like a tunnel of silence.

* Ma note :

9/10

Publicités

3 réflexions au sujet de « Love Letters To The Dead »

    1. justinsunrise Auteur de l’article

      Merci beaucoup ! Je te le conseille surtout si tu as lu ‘Le monde de Charlie’, même si ça m’embête de rapprocher ces deux livres, ils le sont souvent pour quelques similitudes. Enfin, à lire 😉

      Répondre
  1. Ping : Bilan livresque 2014 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s