Un roman français

Image

Titre : Un roman français
Auteur : Frédéric Beigbeder
Éditions : Le Livre de Poche
Pages : 246

* Résumé de la quatrième de couverture :

C’est l’histoire d’un grand frère qui atout fait pour ne pas ressembler à ses parents, et d’un cadet qui a tout fait pour ne pas ressembler à son grand frère.
C’est l’histoire d’un garçon mélancolique parce qu’il a grandi dans un pays suicidé, élevé par des parents déprimés par l’échec de leur mariage.
C’est l’histoire d’un pays qui a réussi à perdre deux guerres en faisant croire qu’il les avait gagnées […].
C’est l’histoire d’une humanité nouvelle, ou comment des catholiques monarchistes sont devenus des capitalistes mondialisés.
Telle est la vie que j’ai vécue : un roman français.

* Mon avis :

Dans la lignée des livres que j’ai acheté dans une bouquinerie en Avril et qui trainent désespérément dans ma PAL, j’ai enfin pris mon courage pour le lire (bon j’exagère un peu oui). Comme pour les autres, je ne le connaissais pas, j’avais vaguement entendu parler de Frédéric Beigbeder. Je pense que c’est le résumé qui a attiré mon attention et le titre également.

« La littérature se souvient de ce que nous avons oublié : écrire c’est lire en soi. L’écriture ranime le souvenir, on peut écrire comme l’on exhume un cadavre. Tout écrivain est un « ghostbuster » : un chasseur de fantômes. »

Dans ce roman, l’auteur se livre, il ne nous raconte pas une histoire bien construite autour d’un personnage particulier, il nous raconte son histoire telle qu’elle a été, telle qu’il s’en souvient. Je dois l’avouer que je ne m’attendais pas à cela, dès les premiers mots j’ai été comme pétrifiée. Beigbeder m’a emmenée avec lui dans son univers, dans son souvenir. J’avais l’impression de lire son journal intime.

« L’écriture possède un pouvoir surnaturel. »

Ah, cette citation ! Beigbeder le montre tout au long du roman le pouvoir que peut avoir l’écriture. Sa manière d’écrire est à la fois simple et complexe. Le vocabulaire employé est commun mais les tournures de ses phrases sont si belles.

« Le cerveau déforme l’enfance, pour l’embellir ou l’empirer, la rendre plus intéressante qu’elle n’était. »

Ce roman autobiographique évoque l’enfance de Beigbeder, le divorce de ses parents, le sien, ses sentiments, sa fille, les guerres. Je dois l’avouer que j’ai plusieurs fois souri notamment lorsqu’il raconte sa période de détention pour consommation de stupéfiant avec Le Poète qui est un personnage avec une certaine répartie !

« On pouvait être héroïque et diplomate, héroïque et mondain, héroïque bien que riche, héroïque sans en mourir. On considérait qu’on avait déjà beaucoup de chance d’être toujours en vie dans un pays qui venait de rendre l’âme. »

Les deux guerres mondiales sont évoquées dans cette autobiographie, l’aspect destructeur est mis en avant. L’éclatement de notre pays lié à l’éclatement de sa famille. Cette référence aux guerres me permet donc d’évoquer les nombreuses références de ce roman ! Car oui, ce livre est rempli de références musicales, littéraires, cinématographiques ! C’est vraiment une mine d’or au niveau des références.

« Si vous voulez attirer l’attention de quelqu’un, il faut le quitter. »

Je ne vais pas dire que je me suis attachée au personnage, comme cela peut être le cas pour d’autres livres, puisqu’il s’agit de l’auteur, mais j’ai beaucoup aimé ce qu’il montre, ce qu’il met en avant à travers ce roman.

« A force de faire comme s’il n’y avait pas de problème, il n’y a plus de souvenirs. »

J’ai été agréablement surprise par cette œuvre. Je ne vais pas encore développer, surtout que j’ai l’impression que ma chronique est relativement redondante, mais vous l’avez certainement compris : ce roman est un coup de cœur.

* Ma note :

8.5/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un roman français »

  1. Ping : Bilan lecture Juin 2014 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s