La Mécanique du coeur

Image

Titre : La Mécanique du cœur

Auteur : Mathias Malzieu

Collection : J’ai lu

Pages : 156

* Résumé de la quatrième de couverture :

Édimbourg, 1874, le jour le plus froid du monde. A la naissance de Jack, son cœur gelé se brise immédiatement. Pour le sauver, la sage-femme qui l’a mis au monde a remplacé son cœur par une horloge. Depuis, il prend soin d’en remonter chaque matin le mécanisme afin qu’il ne s’enraye. Le garçon doit également éviter toute émotion, que ce soir la colère ou l’amour.
Mais sa rencontre avec une chanteuse de rue va bouleverser son existence…

 

* Mon avis :
Cette citation suffit amplement pour résumer le livre :

« Pardon pour cette intrusion. Depuis que je vous ai entendue chanter, voilà quelques années, je n’ai eu qu’un rêve : vous retrouver. J’ai traversé la moitié de l’Europe pour y parvenir. On m’a écrasé des œufs sur le crâne et j’aurais pu me faire éventrer par un spécialiste de l’amour avec les mortes. Certes, je suis une sorte de handicapé du grand amour, et mon cœur de fortune n’est pas censé résister au tremblement de terre émotionnel que je ressens quand je vous vois, mais voilà, il bat pour vous. »

J’ai tout d’abord été attirée par la couverture du livre qui provient du film Jack et la Mécanique du cœur. J’avais vaguement entendu que c’était destiné pour les enfants ou les grands enfants dirons-nous. Ce qui est vraiment étonnant et je me demande si la représentation cinématographique a gardé les quelques éléments « vulgaires » présents dans le livre. Enfin, je ne vais pas développer sur l’adaptation car j’attendais de lire le livre avant de la voir, donc ça sera pour plus tard.

Ce conte est un conte que tout le monde devrait lire, certes certains contes sont cultes et demeurent encore, et rien ne peut promettre que celui-ci aura le même succès. Mais il a sa propre magie qui donne la touche qu’il faut pour faire un petit bijou de la littérature du XIXème siècle. Remplacer un cœur par une horloge est une idée de génie, il fallait tout simplement le penser et le mettre en forme. Le monde du cirque mis en avant permet au lecteur de voyager dans l’univers de Jack, un univers où la poésie prime.

« Si Cendrillon avait eu une horloge dans le cœur, elle aurait bloqué le temps à minuit moins une et se serait éclatée au bal toute sa vie. »

Je ne m’attendais pas à une fin comme celle-là qui est tout simplement renversante. L’innocence, l’imprudence et l’amour que Jack éprouve pour Miss Acacia font la profondeur du personnage et du conte. On ne peut que s’attacher à celui-ci, aimer avec lui, souffrir avec lui. Cette phrase écrite sur l’ardoise qui se trouve au-dessus du lit de Jack donne la tonalité de toute cette mécanique :

« Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement, maîtrise ta colère. Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais, tomber amoureux. Car alors pour toujours à l’horloge de ton cœur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique du cœur sera brisée de nouveau. »

Le style de l’auteur est simple et relativement poétique. Le seul point négatif serait comme je l’ai dit au début de cette chronique, les mots vulgaires employés. Ils font un profond écart avec le reste du livre.

« Si tu as peur de te faire mal, tu augmentes les chances, justement, de te faire mal. Regarde les funambules, tu crois qu’ils pensent au fait qu’ils vont peut-être tomber lorsqu’ils marchent sur la corde raide ? Non, ils acceptent ce risque, et goûtent le plaisir que braver le danger leur procure. »

Ce livre n’est pas forcément un coup de cœur, mais si je dois le relire, ce serait avec plaisir.

 

* Ma note :

7.5/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « La Mécanique du coeur »

  1. Ping : Bilan livresque 2014 | justinsunrise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s